Lac de Belledonne en raquettes
Le Lac de Belledonne en raquettes – Depuis Coteyssart – 2160 M
11 janvier 2018
Moucherotte depuis Lans en Vercors
Le Moucherotte – Depuis Lans-en-Vercors (stade de neige) – 1901 M
23 janvier 2018

Le système des 3 couches – Comment s’habiller en randonnée

Image d'en tête - Comment s'habiller en randonnée

Vous avez déjà surement entendu parler du système des 3 couches pour s’habiller en randonnée. Le principe est de superposer 3 couches de vêtements qui ont chacune une fonction différente et qui agissent en synergie. Le but est de garder un confort optimal suivant les conditions climatiques et la situation (à l’arrêt ou à l’effort).

Pour toute randonnée, vous devriez emporter des vêtements de façon à toujours pouvoir assurer le système des 3 couches. C’est le système le plus efficace pour vous protéger des conditions climatiques changeantes en montagne.

Ces 3 couches, en partant du plus près du corps et en allant vers l’extérieur sont :

  • La 1ère couche : la plus proche du corps, elle permet d’évacuer la transpiration et de rester au sec. Parfois nommée Baselayer en anglais, la couche de base.
  • La 2ème couche : elle permet de garder la chaleur de votre corps, c’est la couche thermique. Insulated layer chez les anglais.
  • La 3ème couche : elle protège contre les éléments (pluie, neige, vent), parfois aussi nommée Hardshell.

Voyons en détails ces 3 couches.

Explications des 3 couches

 

La 1ère couche : Evacuez l’humidité !

En tête : la première couche

Elle sert à évacuer la transpiration vers l’extérieur du corps, et donc de rester au sec. Elle est souvent négligée. C’est pourtant la plus importante car c’est le premier contact sur la peau et si elle n’est pas efficace, les autres couches seront moins efficaces et vous risquez d’avoir froid.

En effet on sue très rapidement, même à effort de faible intensité, et si la transpiration n’est pas correctement évacuée, elle se refroidit et vous aurez froid très rapidement.

Quelle 1ère couche choisir ?

En montagne, il faut absolument éviter le coton car il retient l’humidité, tout l’inverse de la fonction de la 1ère couche. Le seul lieu où le coton a sa place, c’est dans le désert, car on cherchera à retenir au plus possible l’humidité près du corps pour se rafraîchir.

Choisissez un tee-shirt technique synthétique ou mieux, en laine mérinos. Cette laine, si vous la supportez, a beaucoup de qualités et surpasse le synthétique en termes d’odeurs et de thermorégulation.

La 2ème couche : Restez au chaud !

En tête : la deuxième couche

C’est la couche thermique. Elle sert à garder la chaleur produite par le corps. Pour qu’elle soit efficace, il faut que la 1ère couche soit efficace. En plus de son rôle thermique, elle doit aussi être respirante pour évacuer l’humidité vers l’extérieur. Elle doit être bien choisie suivant les conditions car une 2ème couche trop chaude augmente la transpiration, ce qu’on veut absolument éviter. Si vous n’arrivez pas à évacuer la transpiration, au moment où vous allez vous arrêter, elle va refroidir et vous aurez froid ; c’est une erreur courante.

Quelle 2ème couche choisir ?

L’idéal est de pouvoir choisir sa couche thermique en fonction de la météo. Pour cela, il faudrait avoir plusieurs vêtements différents. Par exemple des polaires d’épaisseurs différentes. Si votre budget est limité, il faudra choisir le meilleur compromis, une polaire ou une doudoune d’une épaisseur moyenne, suivant votre frilosité.

En terme de matériel, il existe les polaires et les doudounes (synthétique ou duvet). J’ai porté pendant longtemps des polaires de toutes sortes, mais maintenant ma préférence va aux doudounes. Elles sont plus légères, les capuches tiennent plus chaud, procurent un meilleur confort et elles sont plus chaudes. Les polaires ont l’avantage d’être respirantes et polyvalentes.

La 3ème couche : Protégez vous !

En tête : La 3eme couche

C’est la couche qui permet de se protéger des intempéries. Elle doit offrir une protection efficace contre la pluie, la neige, le vent. On l’appelle aussi Hardshell. Elle doit donc être imperméable, respirante, coupe vent.

Quelle 3ème couche choisir ?

Deux écoles s’affrontent :

  • la solution la plus courante et la plus polyvalente est d’utiliser une veste avec une membrane type Goretex©. Ses avantages : elle est respirante, et protège plutôt bien des intempéries. Ses inconvénients : son imperméabilité peut faire défaut lors de grosses tempêtes, elle est plutôt lourde, et elle coûte relativement cher.
  • la deuxième solution, celle que j’utilise, est d’utiliser un K-Way. Souvent utilisé en complément d’une autre couche de protection légère, type coupe-vent léger, on peut enfiler le K-way lors de grosses pluies. Vu le caractère étanche du K-way, son seul gros problème est qu’il n’y a aucune respirabilité, on peut donc facilement se faire piéger à l’effort, sans arriver à évacuer la transpiration produite par la peau, et rendre son système des 3 couches inefficace.  Ses avantages : peu cher, léger, et protège très bien contre les intempéries. Ses inconvénients : aucune respirabilité, donc à utiliser avec précaution lors de l’effort. A réserver aux avertis.

Dans le cas où les conditions climatiques sont bonnes, emportez toujours une 3ème couche légère pour vous protéger du vent. Personnellement, j’utilise un coupe-vent très léger pour le trail. C’est d’ailleurs avec ce système (tee-shirt technique laine merinos, doudoune, coupe vent léger), que j’effectue la plupart de mes randonnées.

Quelques variantes possibles

Il existe quelques variantes possibles mais au final, le système initial des 3 couches est toujours respecté.

Et la softshell dans tout ça ?

La softshell est un vêtement assez récent apparu dans le rayon montagne. C’est généralement une veste avec une couche polaire à l’intérieur et une couche protectrice à l’extérieur. En d’autres termes, elle effectue les fonctions des couches n°2 et n°3, c’est un compromis. C’est un compromis qui peut être intéressant pour les temps doux, et si vous arrivez à la supporter. Mais comme tout compromis, il a des inconvénients. La softshell n’est pas très chaude et n’est pas imperméable, elle est seulement déperlante. Gare aux pluies prolongées ou aux grosses averses !  Personnellement je ne suis pas convaincu, j’ai sois trop chaud (ou avec une sensation d’inconfort), soit trop froid avec. Je préfère deux couches séparées que je module suivant mon ressenti.

Et le système des 4 couches ?

Certaines personnes préfèrent utiliser 4 couches : 1 couche technique, 2 couches thermiques, 1 couche hardshell. Au final, le principe est le même, nous retrouvons bien nos 3 couches qui assurent chacune une fonction différente. L’intérêt de ce système est de pouvoir moduler plus facilement sa couche thermique en fonction des situations.

Conclusion

Bien utilisé, le système des 3 couches est un système efficace car vous pouvez moduler le système en rajouter ou en enlevant des couches pour vous adapter aux conditions climatiques et à votre effort. Vous pouvez ainsi toujours choisir le meilleur compromis et optimiser votre confort.

Quelques exemples

  • Conditions climatiques bonnes, temps agréable, mais le vent est de la partie : à l’effort, le vent est agréable car il refroidit votre température corporelle, mais dès que vous vous arrêtez, il vous refroidit et vous avez froid. Enfilez un coupe-vent léger pour vous protéger du vent ! (1ère couche + 3ème couche).
  • Conditions climatiques bonnes, températures un peu froides, aucun vent : à l’effort, votre température corporelle augmente et vous supportez sans problèmes les températures froides, c’est même agréable ! Mais dès que vous vous arrêtez, le corps revient à sa température initiale et vous ressentez le froid. Enfilez votre doudoune pour garder votre chaleur ! (1ère couche + 2ème couche).
  • Températures assez froides, un peu de vent, mais surtout les conditions se dégradent, la pluie arrive, et vous êtes à l’arrêt. Enfilez votre doudoune et votre Hardshell ! (1ère + 2ème + 3ème couche).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *