Etape 24 - Lac de Trecolpas - Refuge des Merveilles - - 2136 m
2016-08-08 Excursion dans la Vallée des Merveilles.

  • Duree : 11h00
  • Denivele : 1568 m
  • Difficulte : R2 (?cotations)
  • Topoguide GR
    : Tinée Vésubie - Vallée des Merveilles
  • Trace GPS

Acces

Etape 23.

Topo

Difficultes : Aucune.

La journ√©e d√©bute par l'ascension du Pas des Ladres (2432 m). On monte en regardant r√©guli√®rement en arri√®re, le lac refl√®te la lumi√®re du soleil qui se l√®ve et prend des couleurs incroyables. On passe tout pr√®s de la fronti√®re italienne qui est √† 1 kilom√®tre au nord du col, puis il faut redescendre √† la Madone de Fenestre. On croise beaucoup de randonneurs qui commencent leur journ√©e de marche et qui nous demandent pourquoi on est d√©j√† en train de redescendre. Quand ils apprennent qu'on a commenc√© notre p√©riple il y a 24 jours et qu'on redescend du bivouac, ils sont plut√īt surpris et admiratifs ! A la Madone de Fenestre, il y a un refuge CAF et des spots de bivouac un peu partout.

Un panneau indique le prochain col √† 2h15. La mont√©e d√©bute tranquillement, puis le terrain devient plus ardu, il faut parfois mettre les mains. Alors que nous sommes tout pr√®s du col, dans une partie finale tr√®s raide, un randonneur qui se trouve devant nous nous interpelle et nous montre une direction du doigt : il y a un magnifique chamois qui prend la pose avec son petit juste au dessus. Ils sont tout pr√®s, c'est incroyable. Rares sont les fois o√Ļ j'ai pu m'approcher si pr√®s de ces belles b√™tes, ils n'ont pas l'air g√™n√©s par notre pr√©sence. Avec Justine on est √©merveill√©s comme des gamins, c'est juste incroyable, quelle chance ! On reste l√† un long moment √† profiter et faire des photos...

Nous finissons par reprendre l'ascension et nous arrivons dans un dernier effort au Pas du Mt Colomb (2548 m). Il n'y a pas beaucoup de place, c'est assez √©troit, mais on fait une pause. La descente de l'autre c√īt√© est impressionnante vu d'en haut mais √ßa passe facilement, m√™me si c'est tr√®s raide. Le chemin redevient plus plat, contourne le Lac de la Fous et m√®ne au Refuge de Nice. La faim commence √† se faire ressentir mais on pousse jusqu'au Lac Nir√© pour faire la pause d√©jeuner. L'endroit est tr√®s sympa, j'en profite pour quitter les chaussures et mettre les pieds dans le torrent, √ßa fait un bien fou ! J'avais pr√©vu la possibilit√© de bivouaquer ici suivant l'heure, ou de continuer jusqu'au Refuge des Merveilles. Il est encore t√īt, on continue.

La montée à la Baisse du Basto (2693 m) est du même acabit que le dernier col. La montée finale est raide, il faut gravir de gros blocs rocheux, et le terrain est parfois technique. Il m'arrive d'avancer d'un pas et de reculer de deux ! Mais nous finissons par arriver au col, ou quelques randonneurs venus de l'autre versant appréhendent la descente de ce coté. Nous les rassurons et ils entament leur descente.

Une longue traversée au dessus de l'énorme Lac du Basto nous conduit au pied d'un autre col. Celui-ci est beaucoup plus facile que les autres, c'est la Baisse de Valmasque (2552 m), la porte d'entrée dans la Vallée des Merveilles.

En effet, on entre dans la zone tr√®s r√©glement√©e des Merveilles et on trouve bient√īt un panneau qui nous indique que les b√Ętons de marche sont interdits. Les b√Ętons rang√©s dans le sac, la marche peut continuer, et nous cherchons patiemment les fameuses gravures de la vall√©e des merveilles. Mais nous ne trouvons rien. On croise deux personnes un peu plus bas et on leur demande s'ils ont vu quelque chose. Ils ont fait le tour avec un guide, et ils nous indiquent tout ce qu'il faut savoir. En fait nous √©tions beaucoup trop haut, et les gravures sont bien indiqu√©es par des panneaux le long du chemin. Certaines ont √©t√© bien saccag√©es par des imb√©ciles, quel dommage. Plus bas, on croise 3 randonneurs qui marchent toujours avec leurs b√Ętons. Ca nous √©nerve bien, certains n'ont aucun respect, m√™me pas dans ce lieu magnifique. Il ne nous reste plus qu'√† nous laisser descendre jusqu'√† la Zone de Bivouac du refuge des Merveilles.

Il y a déjà du monde, nous posons nos affaires pour garder la place et nous allons prendre une douche (très froide) et nous avons le luxe de manger une double ration de lyophilisés, vu qu'on a doublé l'étape !

S'il fallait choisir la plus belle étape de la traversée, ce serait probablement celle-là. Une étape variée, technique, une faune incroyable, des paysages et des lacs magnifiques, et l'emerveillement face à la beauté de la Vallée des Merveilles... splendide.

Carte

Photos

Quelques statistiques