Tour de l’Aiguille de Serraval – Depuis la Molloire – 1810 M
22 mai 2016
La Pointe de Vélan – En boucle depuis St Ruph – 1784 m
7 juin 2016

Prairies de Corde et d’Arpison – Par la Cheminée de Corde et le Sentier du Solitaire – 1455 M

Une randonnée secrète en Chartreuse pour les marcheurs confirmés, avec une Cheminée de Corde difficile à grimper et le sentier oublié du solitaire.

CARACTERISTIQUES

Difficulté

Confirmé - R3

Dénivelé (en mètres)

960

Durée

5h00
Distance totale: 10.61 km
Denivelé total positif : 1696 m
Denivelé total négatif: -1693 m
Télécharger

Cartes

3334 OT Massif de la Chartreuse Sud

Accès

De Saint-Laurent-du-Pont, au dessus de Voreppe, prendre la D.520b en direction de Saint Pierre de Chartreuse. S'arrêter sur un petit parking sur la droite juste après le Pont St Bruno.

Difficultés

Randonnée qui demande le sens de l'orientation. Les balisages sont plus ou moins bien faits et le terrain n'est pas évident. La grosse difficulté reste la cheminée de corde qui est très raide et dangereuse, elle demande beaucoup de vigilance.
C'est une randonnée définitivement conseillée aux randonneurs expérimentés et qui aiment les sentiers secrets de Chartreuse.

Chiens

Les chiens sont autorisés mais je ne recommande pas de les amener vu la difficulté du parcours.

TOPO

Date de la sortie : 2016-05-28

Traverser la route pour prendre la piste de vidange qui monte en face. Après quelques lacets, ignorer un premier cairn sur la droite (partie inutile), puis dans une épingle à droite repérer un cairn à gauche et s’engager sur le petit sentier ponctué de marques bleues : c’est le Sentier du solitaire.
Le sentier n’est pas très bien entretenu, il faut parfois passer par dessus ou dessous des troncs couchés en travers, et être attentif aux marques bleues sur les arbres. Il monte jusqu’à une croupe boisée et une intersection avec un panneau en bois. Laisser en face le sentier qui part vers Saint Laurent du Pont et prendre la direction Corde.

S’élever de quelques dizaines de mètres pour arriver sur une piste. Etre attentif ici, bien repérer l’endroit car on reviendra par la gauche de cette piste. Traverser la piste, prendre en face légèrement sur la gauche une petite trace qui monte dans la coupe de bois. On perd rapidement la trace, obliquer vers la droite pour retrouver des petits cairns et une trace qui nous mène jusqu’au pied d’un couloir terreux : c’est la Cheminée de Corde.

S’engager sur la droite de la cheminée pour trouver une flèche rouge et une trace : un câble aide à la progression. Remonter au mieux la cheminée, il faut parfois progresser en son centre, puis plus haut sur la paroi de gauche on retrouve un câble dans une portion bien glissante. Le haut est plus facile et la trace est meilleur. On débouche sur la Praire de Corde.

Remonter la lisière de la forêt pour tomber rapidement sur la Chapelle de Corde. Cette chapelle a été fabriquée par les Scouts, et n’est à utiliser qu’en cas de nécessité. Suivre une vague trace vers le nord jusqu’à croiser un bon sentier. Le suivre à gauche, tout en restant attentif car on arrive bientôt à un replat, un chemin large part à gauche et un sentier plus étroit à droite avec un arbre doté d’un rond rouge. Continuer à droite.

Le sentier entame une traversée sous les Rochers de Montheur, puis après quelques lacets débouche sur la Prairie d’Arpison. Gagner le Belvédère d’Arpison sur la gauche en 2 minutes.

Revenir à la Praire d’Arpison, puis prendre vers le Nord pour rejoindre le centre de la prairie (panneau indicateur), tout en apercevant sur la droite les ruines du Habert d’Arpison. Prendre la direction du Perthuis, le sentier atteint l’extrémité Nord-Ouest de la prairie, contourne les Rochers d’Arpison par le nord, et continue en direction du Sud-Ouest. On arrive à une petite intersection avec un panneau en bois et une flèche jaune qui indique de descendre à droite. Ignorer ce balisage et continuer sur la piste tout droit. On rejoint une autre piste que l’on suit à gauche où l’on retrouve un balisage jaune. A un replat, suivre la piste à droite qui continue sur une arrête boisée. A l’extrémité de cette dernière, repérer le sentier balisé de jaune sur la gauche qui plonge à gauche et dévale la combe en lacets.

On retombe sur une piste, la suivre à gauche et on se retrouve tout de suite dans une épingle à droite. Laisser le balisage jaune qui continue à droite (il tombe en haut de la cheminée de Fétrus) et continuer sur la piste en face dotée d’une croix jaune. La piste, bien défoncée par endroits, nous ramène à l’intersection décrite en début de topo, juste au dessus du panneau en bois. Regagner le panneau et le parking par le Sentier du Solitaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *