Mon matériel pour le GR 20 en autonomie totale
Plan du Tour – Depuis le Plan des Berthas, en raquettes – 1615 M
24 janvier 2016
Mon matériel pour le GR 20 en autonomie totale
Tableau récapitulatif et tracés GPS de nos 12 étapes
28 mars 2016

Mon matériel pour le GR 20 en autonomie totale

Mon matériel pour le GR 20 en autonomie totale

Pour le petit rappel, nous sommes parti à 2 et nous avons réalisé le GR 20 en 12 jours en autonomie totale, ce qui veut dire que nous avons absolument tout pris dans notre sac au départ du trek (ce qui inclut l’abri et la nourriture).

L’avantage de partir à 2, c’est de pouvoir diviser le poids du matériel commun, c’est à dire l’abri, le nécessaire de cuisine, et certains équipements, en 2.

La liste que je donne n’est pas exhaustive, elle a été conçue pour nous..
Nous sommes essentiellement équipés de produits Quechua qui sont probablement les meilleurs pour le rapport qualité/prix. Nous avons essayé de faire au mieux question légèreté de l’équipement (un seul tee shirt, tente légère, etc…) mais les sacs sont quand mêmes très lourds en début de trek. Autonomie totale oblige !

Materiel commun dans le sac

ItemsModèlePoidsNotes
Camping & Cuisine
TenteThe NorthFace O21000
Tente ultralégère 1kg
Réchaud + popote
JetBoil ZIP330Réchaud compact et léger
Gaz200
Briquets2 Briquets BIC44
Couverts2 sporks Decathlon192 en 1, fourchette et cuillère
TasseQuart alu Decathlon55
Bouteilles vides
30En plus de la poche à eau en cas de nécessité
Couteau50Utile dans toutes les situations
Cat hole trowel84Pelle pour faire des trous dans le sol
Hygiène
SavonSavon d'ALEP50Pour la lessive et la douche
Dentifrice30
PQ240
Sécurité
Trousse de secours200Classique : compresses, bandages, pinces...
Pastilles filtration eauMicropur forte10Pour purifier l'eau, peu utilisées
Crème anti frottementAkiléïne Sports NOK89Anti ampoules, à appliquer tous les jours
Topoguide GR 20100
Papier et crayon10
POIDS TOTAL1270 GR

Matériel perso dans le sac

ITEMSMODELEPOIDSNOTES
Vêtements
Polaire légèreQuechua type Forclaz 200350Deuxième couche, Polaire légère
Collant 3/4Quechua140
Coupe pluieQuechua Rain Cut ZIP360Troisième couche en cas d'intempéries, KWAY
Coupe ventQuechua MT Wind170Troisième couche en cas de vent, très léger et efficace
Chaussettes bivouacQuechua Forclaz Warm60Chaussettes chaudes pour le bivouac
Collant cotton200Pour le bivouac
Caleçon30
BonnetKalenji coupe vent50Bonnet léger coupe vent
GantsBlackdiamond coupe vent30Gants légers coupe vent
Couchage
Sac de couchageQuechua S5 ultralight1420Synthétique, +5 confort, 0 limite, -15 extreme
MatelasRidge Rest So Lite400En mousse, léger et isolant
Equipement
Sac à dosOsprey Aether 70 L2240Très bon sac à dos, 70 litres pour l'autonomie totale
Poche à eauSource 2L2000Très utile et bien faite
ServietteQuechua Microfibre106
FrontalePetzl Tikka100
Piles150
Brosse à dents20
Téléphone150
Sacs plastiques10
POIDS TOTAL7986 GR

Matériel sur soi

ITEMSMODELEPOIDSNOTES
CuissardQuechua
Tee shirtQuechua TechwoolPremière couche technique, en laine de mérino
ChaussettesQuechua Forclaz 900 highChaussettes hautes synthétiques
ChaussuresTiges hautes sans marque
Bâtons de marcheForclaz 500 lightLégers et solides
Lunettes de soleilOakley

Nourriture

ITEMSMODELEPOIDSNOTES
Petit déjeuner
MuesliMuesli120A base d'avoine, chocolat, oléagineux
Poudre de lait20Pour le goût
Thé vert
Pendant la journée
Barres Flocons d'avoine x2Flapjack avoine200
Barre ProtéinéeFlapjack whey90
Fruits secsMélange de fruits secs50Amandes et diverses noix
BarresType snickers x2100
Repas du soir
LyophiliséType Mountain House XL200
Chocolat20
Thé
POIDS à la journée800 GR
POIDS TOTAL (12 jours)9600 GR

Tableau récapitulatif

MatérielNourritureEauPoids total max
9,3 kg9,6 kg2 kg20,9 kg

Le poids de mon sac était de 20,9 kg au début du trek. Il est admis que c’est énorme pour une randonnée et ça ne conviendra probablement pas à tout le monde. Restez très prudents et ne vous surestimez pas !

Le matériel commun et l’abri

Mon matériel pour le GR 20 en autonomie totale

Pour l’abri, nous avions trois options :

  • une tente Quechua T2 ultralight : 2 kg avec un très bon confort pour 2 personnes
  • une tente The NorthFace O2 : 1kg, plus légère et compacte que la première, mais avec un espace restreint
  • un tarp : 600-800gr : la carte de la légèreté, mais avec un confort très sommaire et une protection moindre face aux intempéries.

Nous avons choisi le compromis légèreté/confort avec la tente TheNorthFace O2, qui est ultra légère pour une tente double paroi, avec une relativement bonne protection face aux intempéries. Niveau confort et espace, pour un couple comme nous c’est convenable, mais pour des personnes qui ont besoin de plus d’intimité ça sera un peu serré.

Pour le réchaud, nous avons choisi le JetBoil ZIPMon matériel pour le GR 20 en autonomie totale (réchaud à gaz) de mon amie : tout en 1, compact (on peut ranger dedans la bonbonne de gaz et le briquet) et assez léger (330 gr). Il chauffe très vite et on peut utiliser le bol et le couvercle comme couverts pour manger. 2 petites bonbonnes de gaz nous ont suffi pour tout le GR. Pour l’option légère, il y a la possibilité de fabriquer un réchaud avec une canette d’aluminium et en guise de combustible de l’alcool à brûler. C’est un système qui est de plus en plus utilisé par les amateurs de randonnée ultra légère et qui semble bien marcher. Nous avons hésité à en fabriquer un mais comme nous n’avions pas d’expérience avec, nous avons choisi la carte de la sécurité. C’est le P3RS, voir cette page.

La Cathole Trowel est une pelle conçue pour faire des trous facilement dans le sol. Elle sert essentiellement en cas de besoin d’aller aux toilettes. Le principe est simple : on fait un trou dans le sol, on fais ce qu’on a à faire, puis on enfouit le papier dedans et on rebouche avec la terre enlevée précédemment. C’est écologique (le papier se dégrade plus rapidement), et ça évite la pollution visuelle. C’est respectueux de la nature, on ne laisse aucune trace ! A savoir qu’ils y a des toilettes à tous les refuges sur le GR 20.

Pour la lessive et la douche, nous utilisions du savon d’ALEP. Écologique, léger, sans produits dangereux pour l’environnement, on peut l’utiliser n’importe où. A savoir que l’on peut aussi remplacer le dentifrice par le même savon d’ALEP.



Notre trousse de secours est assez classique, composée de l’essentiel : compresses, pansements, pince à épiler, lime, pince à tiques… Le plus important pour nous et que je conseille à tout le monde, ce sont des bandages. Nous en avions pris pas mal et ils sont très utiles en cas de douleurs de chevilles ou genoux pour maintenir une articulation et la soulager. Pour les sujets sensibles aux ampoules, il existe une crème anti-frottements plutôt efficace : la crème NOK Akiléine SportsMon matériel pour le GR 20 en autonomie totale.

Nous avions pris des pastilles MicropurMon matériel pour le GR 20 en autonomie totale pour filtrer l’eau mais nous n’en avons pas eu vraiment besoin sauf cas exceptionnel, il y a des fontaines avec de l’eau potable à tous les refuges.

 

Equipement

Vêtements

Pas très frileux, j’ai choisi de m’habiller assez « léger », en respectant la règle des 3 couches. Pour la journée, j’ai opté pour un tee shirt technique Quechua Techwool en laine de Mérino. Quand il y avait du vent, je rajoutais mon coupe vent très léger Quechua MT Wind. En bas, je choisissais entre mon cuissard très court ou mon collant 3/4. Aux pieds, une vieille paire de chaussures tiges hautes que je recommande vu le poids du sac (+20kg). Si nous étions parti plus léger en autonomie partielle je me serais équipé de mes chaussures de trail habituelles. Mes chaussettes Quechua Forclaz 900 high ont été très bien, même si elles sont mortes après 12 jours de marche. Le seul point noir pour ces chaussettes c’est l’odeur en fin de journée. Si c’était à refaire je prendrai des chaussettes en laine de Mérino.

Pour le bivouac, j’avais un collant coton pour le bas (il y a mieux à faire avec un collant de ski plus léger par exemple). En haut, pas de tee shirt, juste ma polaire et mon coupe vent. Pour garder la chaleur, les gants et le bonnet sont bien utiles. Mes chaussettes de bivouac sont des modèles plus chaudes que celles utilisées la journée. Je n’avais qu’un seul caleçon que j’utilisais pour le bivouac, la journée je ne mettais rien.

Equipement

Mon matériel pour le GR 20 en autonomie totale

J’ai acheté un sac à dos spécialement pour mes deux projets de 2015 : la grande traversée des Alpes et le GR 20. J’ai opté pour le Osprey Aether 70 L.  C’est un gros sac, 70 L, mais c’est le volume nécessaire pour un trek en autonomie totale sur environ 12 jours comme notre GR 20. Je suis très content de ce sac, un très bon portage malgré le poids, très pratique, assez léger, rien à redire.

Pour le sac de couchage, mon fidèle Quechua S5 ultralight synthétique. Conçu pour dormir à +5°, je conseille un sac légèrement plus chaud pour le GR 20, même en été. Les nuits peuvent êtres très fraîches ! Les sacs de couchage en duvet sont plus légers pour la même température, ils sont donc très intéressants, mais ils sont plus chers.

Pour le matelas, j’ai troqué mon matelas gonflable pour un matelas mousse assez élaboré, le Ridge Rest So Lite. J’en suis très content, beaucoup plus léger que les matelas gonflables pour le même niveau de confort. On est très bien isolé du sol, et il se plie facilement pour être attaché en dehors du sac.

Pour la marche longue avec des sacs lourds comme ici, je conseille vivement, et je dirai que c’est même obligatoire d’avoir des bâtons de marche. Les Forclaz 500 light sont un bon compromis légèreté/solidité/prix.

Un petit accessoire qui n’a l’air de rien comme ça mais qui est très utile et que j’apprécie particulièrement, c’est une poche à eau. La marque Source est très bien, très solide, j’ai choisi une poche avec un volume de 2L, c’est en général suffisant pour une journée de marche, même si nous avions 2 bouteilles d’eau en plus au cas où.

Un sac poubelle est indispensable pour enfermer son matériel dedans, surtout son sac de couchage. En cas de grosse pluie ou de forte humidité, la couverture anti-pluie du sac à dos n’est pas toujours suffisante et la technique du sac poubelle marche du tonerre. Garder son sac de couchage au sec est une nécessité absolue ! Il n’y a rien de pire que de passer une nuit dans un sac humide. Nuit blanche assurée !

Nourriture

Nous avons opté pour une façon de faire que j’ai déjà utilisé par le passé : 2 repas par jour, un petit déjeuner et un dîner, et entre les deux repas, des barres énergétiques. Le gros avantage (que d’autres verront comme un inconvénient), est qu’il n’est pas nécessaire de s’arrêter pour faire une grosse pause au milieu d’une journée de marche. Il n’y a pas besoin de s’arrêter, sortir le réchaud, faire bouillir de l’eau, préparer la bouffe, etc… Un autre point positif : pas de vrai repas = moins de gaz = plus léger dans le sac !

Mon matériel pour le GR 20 en autonomie totale

Pour le petit déjeuner, nous avions un muesli composé de flocons d’avoine, chocolat, d’oléagineux, et d’une poudre de lait (pour le goût), et nous mélangions tout ça dans un thé vert.

Pour la journée, nous préparions la veille un petit sachet en plastique pour la marche du lendemain, avec dedans : 2 barres Flapjack avoine (avantage : très calorique), une barre protéinée (on a tendance à négliger les protéines qui sont pourtant très importantes), des barres caloriques types snickers ou mars, et environ 50gr d’oléagineux (toujours pour les calories et les lipides). Le sac était dans un endroit facilement accessible et nous pouvions manger chacun quand nous le voulions sans embêter l’autre, ce qui est pratique car nous n’avons pas toujours les mêmes envies au même moment.

Pour le soir, nous avions chacun un repas chaud, lyophilisé, un peu plus consistant et calorique. J’ai opté pour des lyophilisés « XL » (800-1000kcal). Moutain House en font des très bons. Manger un repas chaud est réconfortant pour finir la journée et pour bien dormir. Pour finir, un carreau de chocolat et une tisane tous les soirs.

Le mot de la fin

Vous pouvez utiliser cette liste pour avoir une bonne base. Vous aurez besoin de l’adapter à vos besoins et vos capacités, à votre niveau d’autonomie, de résistance face au froid…

N’oubliez pas que le GR 20 est une randonnée de haute montagne en terrain très accidenté et que votre équipement doit être adapté. Gardez toujours une marche de sécurité , et prévoyez un peu plus pour l’équipement de bivouac.

Sur ce, bonne préparation !

3 Comments

  1. Laurexploratrice dit :

    Salut Alan,
    t’es-tu équipé d’une gopro?
    Quelles marque et quel model.
    Connais tu des models bon rapport qualité/prix (car mine de rien, la rando ça coûte une blinde!)
    Merci pour ta réponse!

  2. Jean Dri dit :

    Bravo pour votre récit ultra préci!!!! D’un haut niveau journalistique!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.