Gourde, bouteille, ou poche à eau : que choisir ?
GR 20 – Etape 6 – Manganu – Pietra Piana
15 février 2018
Gourde, bouteille, ou poche à eau : que choisir ?
GR 20 – Etape 7 – Pietra Piana – Onda
19 février 2018

Gourde, bouteille, ou poche à eau : que choisir ?

Gourde, bouteille, ou poche à eau : que choisir ?

Jusqu’à récemment, les gourdes étaient LE récipient principalement utilisé pour la randonnée. Mais de nos jours nous voyons de plus en plus souvent sur les sentiers des randonneurs qui utilisent des poches à eau (type camelbak), à l’instar des traileurs ou des coureurs à pied. Y’a t-il une vraie raison à ce phénomène ou est-ce seulement un effet de mode ? Et pourquoi ne pas utiliser un récipient très simple mais auquel on ne pense pas souvent : une simple bouteille d’eau ?

Dans cet article, nous allons présenter les différents types de récipients en randonnée et donner les avantages et inconvénients de chacun.

La gourde

Les gourdes que vous pouvez trouver en magasin peuvent être différentes suivant :

  • leur matière : il existe des gourdes en plastique ou en aluminium. Il n’y a pas de différence notable entre les deux, aujourd’hui les gourdes alu sont aussi légères que celles en plastique
  • leur contenance : généralement, les gourdes de randonnée vont de 0,5 L à 1,5 L
  • le type de goulot : étroit ou large. Le premier est plus pratique pour boire, mais moins pour nettoyer la gourde. De plus, si vous utilisez un filtre pour purifier votre eau, le goulot large est beaucoup plus pratique.
  • leur marque : pour n’en citer que quelques unes : Sigg, Quechua

La poche à eau

Articles plutôt récents dans les rayons « montagne », elles peuvent être différentes suivant :

  • le type de fermeture de la poche : étroit, large, circulaire, en longueur
  • le système de pipette (embout qui permet de boire) : démontable ou non, avec un robinet d’arrêt d’eau ou non
  • les accessoires : poignée, capuchon de protection de la pipette…
  • la contenance : de 0,5 L à 3 L
  • la marque : pour les plus connues : Source, Camelbak

La bouteille d’eau

Je pense qu’il n’y a pas besoin de la présenter, elles peuvent différer essentiellement par leur contenance et leur taille de goulot.

COMPARATIF

Gourde, bouteille, ou poche à eau : que choisir ?Poids

Notre premier paramètre à comparer est le poids. Voici quelques exemples pour différents produits :

Sans surprise, nous pouvons voir que la bouteille d’eau surpasse tout le reste en terme de légèreté. C’est pour cette raison qu’elle est très utilisée chez les MUL (marcheurs ultra légers). Si on ne considère que les gourdes et poches à eau, ces dernières sortent généralement en tête si on compare deux produits ayant la même contenance.

Gagnant : bouteille d’eau, puis poche à eau.

Nettoyage et hygièneGourde, bouteille, ou poche à eau : que choisir ?

Le premier point à souligner est que le type de goulot sera important pour le nettoyage du récipient. Les gourdes à goulot étroit et les bouteilles en plastique sont difficiles à nettoyer et favorisent l’apparition des bactéries (surtout lors de l’utilisation de boissons sucrées). Les gourdes à goulot large ou les poches à eau avec système de fermeture large sont beaucoup plus faciles à nettoyer.

L’inconvénient des poches à eau est qu’il faut aussi nettoyer le tuyau et l’embout de la pipette, et le séchage est un peu plus fastidieux (problème qui peut être réglé avec le kit ci-dessous).

Astuces

  • Des kits de nettoyage pour gourdes existent
  • Des kits de nettoyage pour poches à eau (nettoyage + cintre de séchage), bien utiles, existent aussi
  • Pour les poches à eau : une fois bien sèches, vous pouvez les mettre au congélateur pour éviter l’apparition des bactéries
  • Sur les nouvelles poches à eau, les usagers se plaignent souvent du goût « plastique » de l’eau. Il suffit de rincer plusieurs fois la poche avant la première utilisation, et cet inconvénient s’estompe au bout de quelques sorties.

Gagnant : gourde, puis poche à eau.

Praticité

C’est ici que les poches à eau trouvent leur plus gros avantage : il n’y a plus besoin de s’arrêter, déposer le sac, et de sortir le récipient du sac pour boire ! C’est pour cette raison que ce produit est de plus en plus apprécié des randonneurs. Et, après essai, j’ai moi aussi été rapidement convaincu ! C’est un sacré plus en terme de confort pendant la marche.

Le petit inconvénient est qu’il faut idéalement avoir un sac qui dispose d’un endroit spécialement prévu pour la poche, et une ouverture pour placer le tuyau de la pipette. Ceci dit, il est possible de la mettre en vrac dans le sac, ou sur une poche latérale, tant qu’elle reste debout.

Si vous avez besoin de purifier votre eau, les filtres gravitaires type Sawyer s’adaptent directement sur le tuyau des poches à eau, ce qui se révèle très pratique à l’usage. Il est possible de les adapter aussi sur quelques bouteilles et gourdes mais il faut trouver le bon format de goulot, ce qui n’est pas toujours chose aisée.

Gagnant : poche à eau.

Remplissage

Les nouveaux systèmes de fermeture des poches à eau sont efficaces et bien conçus. Le remplissage est devenu aussi aisé que pour une gourde ou une bouteille d’eau. La fermeture est bien étanche et ne pose pas de problèmes.

Egalité

Prix

Reprenons la liste vue plus haut pour donner quelques exemples de prix :

En dehors de la bouteille d’eau plastique et de la gourde QUECHUA 1er prix, peu pratiques pour moi, on peut voir que les prix sont à peu près équivalents entre une poche à eau et une gourde de même contenance et de gamme équivalente.

La solidité des bouteilles d’eau étant ce qu’elle est, il sera nécessaire d’en changer régulièrement, ce qu’il faut prendre en compte dans le prix et en terme d’écologie. Préférez des bouteilles solides et indéformables pour améliorer leur longévité.

Gagnant : Bouteille d’eau plastique

Et si on combinait plusieurs systèmes ?Gourde, bouteille, ou poche à eau : que choisir ?Gourde, bouteille, ou poche à eau : que choisir ?

Il existe un autre moyen adopté par de plus en plus de randonneurs modernes : c’est un kit avec une pipette et un adaptateur qui peut se fixer sur une gourde ou une bouteille d’eau ! Pour ceux qui sont encore réticents par rapport aux poches à eau, c’est l’occasion d’essayer et de combiner les avantages des différents systèmes.

SOURCE propose ce genre de kit ici.

Conclusion et choix personnel

Les 3 récipients ont des avantages et des inconvénients. Il n’y a pas un système meilleur que les autres, c’est à vous de faire votre choix suivant vos besoins et vos préférences.

Personnellement, depuis que j’ai essayé la poche à eau il y a quelques années, je n’arrive plus à m’en passer. Je ne rencontre aucun problème avec, le confort à l’usage est pour moi indéniable par rapport à une gourde, et en plus elles sont souvent plus légères. Pour le trek, je trouve que c’est idéal pour boire sans s’arrêter lors de longues périodes de marche. Il est intéressant d’avoir en plus de la poche à eau une bouteille en plastique, soit pour stocker de l’eau (si vous n’êtes pas sur du prochain point d’eau, ou si vous avez besoin de purifier de l’eau), soir pour utiliser de l’eau au bivouac (toilette, cuisson, etc…), c’est plus pratique !

Je conseille les poches de la marque SOURCE, qui ont un système de fermeture efficace, qui sont solides, et avec un système d’embout pratique avec robinet et capuchon pour l’hygiène. Je n’y trouve pas beaucoup d’inconvénients. Elle existe en différentes contenances : 1,5L, 2L, 3L :

  • 20
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.