Batteries de Sassenage
Les Batteries de Sassenage – En boucle depuis le Château – 431 M
19 mai 2019

Comment utiliser, stocker, et laver son sac de couchage ?

Stocker, utiliser, et laver son sac de couchage

L’achat du sac de couchage est une étape importante dans l’équipement du randonneur. Choisir la matière, la température, la forme, n’est pas toujours une mince affaire. C’est un matériel qui est fragile, qui coûte cher – peut être le plus cher de votre équipement – mais qui peut durer plusieurs années, voir plusieurs dizaines d’années, à condition d’en prendre soin.

Il y a des règles à respecter pour le stocker, l’utiliser, et le laver pour augmenter son efficacité et améliorer sa durée de vie. Cet article passe en revue ces règles.

Les sacs de couchage en duvet sont beaucoup plus fragiles que les synthétiques. L’article ci-dessous s’adresse plutôt aux possesseurs de sacs en duvet, mais peut être utilisé aussi pour les sacs en synthétiques qui sont beaucoup moins fragiles.

L’utilisation et le stockage de votre sac de couchage

Le stockage à la maison

Comment utiliser, stocker, et laver son sac de couchage ?

Le sac de couchage ne devrait jamais être stocké compressé. Il doit être rangé dans un grand contenant adapté (un sac de rangement accompagne généralement votre sac de couchage à l’achat) et respirant. Vous pouvez aussi l’accrocher sur un cintre et le laisser pendre. Dans tous les cas, il ne doit pas prendre d’humidité et doit être stocké au sec.

Le rangement dans le sac de compression

Rangez votre sac de couchage dans son sac de compression seulement lors de son transport. Le sac ne doit pas être roulé ni plié avant de le ranger dans le sac, il faut le rentrer de manière désordonnée, comme ça vient.

Le garder compressé trop longtemps peut endommager les plumes, et lui faire perdre son pouvoir gonflant et sa chaleur. C’est pour cette raison que nous recommandons de le laisser le moins possible compressé. Ce qui nous amène à notre troisième point.

L’utilisation lors du bivouac

A l’arrivée sur le bivouac ou à la maison, sortez assez rapidement votre sac de couchage pour le décompresser et lui redonner son pouvoir gonflant. C’est une bonne habitude à prendre pour améliorer sa durée de vie.

Le garder au sec

De manière générale, il est bon d’éviter de mouiller votre sac de couchage. Si cela arrive, il ne faut pas le laisser en l’état et il faut penser à le faire sécher au plus vite.

Au réveil, parfois, la condensation peut tremper votre sac, particulièrement au niveau des pieds. Si vous n’avez pas le temps ou pas la météo pour faire sécher votre sac avant de reprendre la route le matin, faites une pause dans la journée dédiée à cette activité.

C’est LE matériel à ranger absolument dans un sac étanche dans votre sac à dos pour éviter qu’il ne soit mouillé s’il pleut. Le garder au sec est une priorité pour votre confort et votre sécurité, mais c’est aussi nécessaire pour prolonger sa durée de vie.

Éviter de le salir

Il est préférable de laver son sac de couchage le moins possible pour augmenter sa durée de vie, et pour ça il faut éviter de le salir.

Personnellement, j’ai des vêtements de rechange que je n’utilise que pour le bivouac et qui restent propres pendant tout le trek, de sorte que je sali très peu mon duvet.

Il est aussi possible d’utiliser un sac à viande à mettre entre vous et le duvet. Il tient aussi légèrement plus chaud. Personnellement je n’en utilise pas car les mouvements sont un peu restreints mais c’est une solution envisageable.

Éviter les odeurs

Utiliser un spray désodorisant type Febreze est possible après vos sorties pour rafraîchir votre sac et éviter les odeurs sur le long terme. Prenez bien garde à le laisser sécher complétement avant de le ranger. Si cela ne suffit pas à traiter les odeurs, il faudra passer à un lavage complet.

Laver son sac de couchage

Comment utiliser, stocker, et laver son sac de couchage ?Bien qu’il faille éviter de le laver trop régulièrement pour augmenter sa durée de vie, vous devrez y passer à un moment ou à un autre. Personnellement je le lave parfois après un gros trek, sinon je peux l’utiliser sans le laver pendant plusieurs années (voir ci-dessus les techniques pour le salir le moins possible).

La meilleur façon de le laver et de suivre les recommandations du fabriquant. Je vous donne néanmoins une méthode de lavage à la main ci-dessous qui peut s’appliquer à n’importe quel duvet.

A noter que certains constructeurs comme Triple Zéro proposent leurs services pour laver votre duvet, et offrent même le premier lavage.

Le lavage à la main d’un sac de couchage en duvet

Pour cette technique, il vous faut

  • une baignoire
  • un endroit ou vous pourrez étendre votre sac à l’air libre pour le faire sécher
  • du savon pour duvet

Les étapes

  1. Remplir votre baignoire d’eau tiède (environ 20-30°).
  2. Mettez la quantité nécessaire de votre savon pour duvet, qui est indiquée sur la bouteille. Mélangez l’eau et le savon avec votre main.
  3. Immergez votre duvet dans la baignoire à l’envers (en le retournant). Remuez le avec douceur pour faire rentrer l’eau savonneuse partout.
  4. Laissez votre duvet dans la baignoire pendant 1 heure.
  5. Vider la baignoire pour la remplir avec de l’eau propre. Remuez une nouvelle fois votre sac pour enlever le salon. Ne martyrisez pas votre sac, et ne l’essorez pas en le serrant, prenez en soin.
  6. Recommencez l’opération autant de fois que nécessaire, jusqu’à ce qu’il n’y a plus de savon du tout dans le sac.
  7. Étendez votre duvet dans un endroit très aéré, si possible dehors, par exemple sur un étendage à l’horizontal.
  8. Une fois qu’il est complètement sec, il faut séparer manuellement les plumes qui sont à l’intérieur. Travaillez le délicatement pour qu’il retrouve son gonflant : essayez de détacher les plumes à l’intérieur des compartiments en tirant sur les côtés, puis appuyez légèrement sur les compartiments pour répandre les plumes. Répétez l’opération autant de fois que nécessaire.
  9. Stockez votre sac de couchage comme vu au début de ce chapitre.

Laver son sac de couchage en duvet à la machine

N’étant pas très fan de cette solution personnellement, je ne détaillerai pas le processus ici. Cependant, certains randonneurs lavent leur duvet à la machine sans dégâts. Je vous conseille alors de vous reporter aux indications du fabricant.

Réparer son sac de couchage

Bien que nous prenions soin de notre équipement, et particulièrement du sac du couchage, il arrive de faire une mauvaise manipulation et de l’abîmer. Ce fut mon cas au tout début de ma traversée des Alpes, ou j’ai fait un trou dans mon sac de couchage en duvet Cumulus en manipulant trop rapidement la fermeture éclair. Heureusement, j’avais dans ma trousse de secours du tape pour la réparation, et depuis ce tape n’a jamais bougé, il tient parfaitement.

Réparation d’un trou dans le sac de couchage

Il arrive de faire un trou dans le duvet, soit avec des débris, soit encore plus fréquemment avec les fermetures éclair du sac de couchage. La fermeture éclair peut se coincer dans le duvet et le déchirer. Anticipez et prenez garde à fermer et ouvrir votre duvet avec délicatesse. Certains duvets sont équipés d’une bande de protection pour éviter ce genre de problèmes.

Comment utiliser, stocker, et laver son sac de couchage ?

Dans tous les cas, l’utilisation du Tenacious Tape, qui est un scotch imperméable et conçu pour la réparation, est particulièrement facile d’utilisation, efficace, et solide. Il suffit de refermer proprement le trou et vous voilà reparti avec une réparation durable dans le temps.

Les plumes qui sortent du duvet

Bien que les plumes ne sont pas sensés sortir des compartiments il n’est pas rare que certaines essayent de se « faire la malle ». Si vous tirez sur la plume, vous risquez d’agrandir le trou et de voir encore plus de plumes sortir. Au contraire, rentrez-les en les repoussant dans le compartiment.

La fermeture éclair qui casse

C’est une casse assez rare. Si elle arrive pendant un trek, vous ne pourrez pas faire grand chose. Par contre, une fois rentré à la maison, il est possible de la réparer avec un kit de réparation de fermeture éclair.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *