Agathe et Sophie, les 2 soeurs - Montée par le Col des 2 Soeurs, descente par le Pas de l'Oeille - 2194 M

La traversée de la vire des 2 soeurs est un vrai spectacle pour les yeux, même si elle peut impressionner les moins habitués de ce genre de passage aérien. A la sortie de la vire et après avoir passé le col des 2 soeurs, vous aurez accès à Agathe et Sophie, qui se ressemblent beaucoup ! La descente par le Pas de l'Oeille est classique mais tout aussi belle.

Informations sur la randonnée

R3 - Confirmé
La montée au col des deux Soeurs est escarpée voir vertigineuse et peut impressionner. Traversée sur la crête sans véritable sentier, il y a des cairns et deux passages ou il faut mettre les mains. Le pas de l'oeil est classique mais peut aussi impressionner.
1100 M
Dénivelé positif en mètres.
6h00
Durée de la randonnée aller-retour (à tempérer suivant le niveau du marcheur).
Chiens

Le terrain est inadapté pour les chiens. A réserver pour les habitués.

Accès

Depuis Grenoble prendre l'autoroute jusqu'à la sortie Vif puis suivre Le Gua et enfin Prelenfrey. Monter dans le village pour aller trouver la route forestière des Bordeaux et se garer au bout. Départ de la rando du Clos / des Bourdeaux (1310 m).

Carte de la randonnée

3236 OT Villard de Lans Mont Aiguille
Cliquez sur la trace de l'itinéraire pour télécharger le fichier GPX.

Itinéraire

Prendre la direction de la baraque des Clos. Sentier bien repéré, facile, un bon échauffement d'abord dans les bois puis découvert à travers un chemin pierreux jusqu'à la Baraque des Clos (1595 m).

Passer devant la baraque, puis prendre le chemin qui monte indiqué Pas de l'Oeille. Après quelques lacets, on retrouve un panneau avec le pas indiqué sur la droite. Prendre le sentier qui part à gauche, il monte en lacets jusque sous la falaise pour prendre pied sur la vire des Deux Soeurs.

Une magnifique traversée sur cette vire vers le sud nous mène au pied du Couloir des Deux Soeurs. Monter le couloir, il faut s'aider parfois des mains dans les parties un peu raides et vertigineuses. Je me suis retrouvé bloqué dans le couloir par un névé persistant dans une pente exposée, un bon moment d'hésitation, près à faire demi tour, puis j'ai décidé une trace tout droit dans la pente au plus court, c'est bien passé la neige était bonne. La dernière raide partie du couloir terminée, on débouche sur le Col des Deux Soeurs (2056 m).

Pour aller visiter Agathe, la première soeur, il faut prendre la sente qui part tout de suite à gauche, puis soit longer la crête pour passer les deux ressauts rocheux sous le sommet, soit traverser sous les ressauts pour arriver au cairn sommital de la Grande Soeur Agathe (2194 m).

Redescendre au col, puis grimper sur la crête de l'autre côté cette fois jusqu'à la Petite Soeur Sophie (2162 m). Pour la suite il faut suivre plus ou moins la crête en suivant les quelques traces et cairns qu'on peut trouver. Après la côte 2050 sur IGN on se retrouve face à première barre rocheuse. Un cairn nous indique sa faiblesse et on passe facilement au dessus. Garder le cap sur les cairns et la trace qui doivent rester assez prêt de la crête, de mon côté je suis descendu trop bas en traversant sous une deuxième barre rocheuse, sur une sente pourtant bien tracée (sur cette sente se trouve un cairn avec un sentier qui descend plus bas dans le pierrier, il est peut être possible de passer par là pour contourner ces barres). A la fin de cette sente, j'ai encore hésité ne sachant pas où passer la grosse barre rocheuse sur ma droite, mais j'ai finalement trouvé un moyen d'escalader une brèche qui se trouve derrière un gros bloc rocheux quelques mètres au dessus de la sente.

Une fois cette barre passée, on trouve rapidement une autre brèche, cette fois marquée par une flèche et deux points rouges. Impossible de passer pour moi, la brèche est remplie de neige et c'est assez exposé. J'ai traversé dessous pour grimper sur le côté gauche de la brèche un passage exposé mais sec qui marque la fin des difficultés. Descendre 5 minutes la crête jusqu'à une arête rocheuse marquée d'un cairn qui domine le Pas de l'Oeille (1960 m). Descendre sur l'autre versant de l'arête pour le rejoindre.

Le début du pas est complètement bouché par un gros bouchon de neige que je peux contourner par la gauche facilement pour trouver le début du sentier. La descente du pas est classique et bien balisée, même si à cette période je dois oublier le sentier pour descendre au mieux et traverser les névés persistants. Le sentier en lacets se termine par une longue traversée vers le nord qui rejoint la baraque des Clos et où je rencontrerai un troupeau de jeunes bouquetins qui se promènent dans le coin, comme nous autres randonneurs.

Photos de la sortie

S’abonner
Notifier de
guest
5 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Pierre

Une randonnée à faire, sans aucun doute!

Que voit-on sur la photo 17 (panorama)? Et surtout, d'où le voit-on?

Merci!

Pierre

Merci pour votre réponse rapide! J'ai hâte d'y aller!!!

Bruno

Pour info ce ne sont pas de jeunes bouquetins mais des femelles.

Chris

J avais 12 ans quand je suis monté là-haut avec la colo de l'époque st Bernard dans le Vercors ...43 ans plus tard j'aimerais bien recommencer

Isère Rando est un blog personnel créé en 2009. L’idée de base était simplement de partager mes photos lors de mes sorties en montagne.

Depuis, le blog a évolué : à chacune de mes sorties, j’écris un topo pour aider les randonneurs à découvrir nos montagnes. De nombreux articles sont aussi à disposition pour vous conseiller.

Je vous souhaite une bonne visite ! Alan.
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram