L'Aubeyron - Le Goutaroux - Depuis les Granges - 1553 M
Livre : Pascal Sombardier – « Trièves Dévoluy : les plus belles randonnées »
26 mai 2014
L'Aubeyron - Le Goutaroux - Depuis les Granges - 1553 M
Charande – Molière – Par le Pas de la Lose, le Pas de l’Ours, et le Pas du Tracollet – 1709 M
8 juin 2014

L’Aubeyron – Le Goutaroux – Depuis les Granges – 1553 M

L'Aubeyron - Le Goutaroux - Depuis les Granges - 1553 M
Une randonnée facile qui permet d'avoir une vue exceptionnelle sur le Mont Aiguille. Une fois arrivés au sommet du Goutaroux, une belle vue sur la vallée et sur l'Obiou vous attend !

Caractéristiques et informations

Difficulté

R1 - Facile

Dénivelé (en mètres)

760

Durée

3h30

chargement de la carte - veuillez patienter...

km | | +m | télécharger le fichier GPX L'Aubeyron - Le Goutaroux - Depuis les Granges - 1553 M
L’Aubeyron – Le Goutaroux – Depuis les Granges – 1553 M 44.845098, 5.593157 L’Aubeyron – Le Goutaroux – 1553 MDepuis les GrangesDifficulté : R1 - FacileDénivelé : 760 MDurée : 3h30Chiens : Oui 

Version imprimable

L'Aubeyron - Le Goutaroux - Depuis les Granges - 1553 M

Cartes IGN

  • 3236 OT Villard de Lans Mont Aiguille

Accès

Depuis Grenoble, aller sur Monestier de Clermont, puis continuer sur la D1075 en direction du Col de la Croix Haute. On passe près de St Michel des Portes, puis devant le viaduc, la route décrit une large courbe à gauche, et il faut prendre la première petite route sur la droite qui nous amène au hameau Les Granges. Traverser le hameau et un parking d’une dizaine de places permet de se garer.

Difficultés

Aucune.

Emmener son chien

Parfait pour les chiens sportifs.

Itinéraire de la rando

Date de la sortie : 29 mai 2014

Continuer vers le fond du hameau, on trouve rapidement un panneau qui nous indique la direction du Goutaroux.

Peu après, laisser la piste à droite et prendre la trace à gauche – environ 250 mètres avant la carrière – qui traverse une belle prairie jusqu’au pied des Bois de la Fayolle. On passe devant une cabane de chasseur pour arriver à un embranchement : prendre la piste de droite. Le sentier devient vite raide et entame une longue traversée au frais et en forêt vers l’Ouest. Il traverse astucieusement les barres rocheuses puis débouche sur le Col de Papavet (1245 m), large et dégagé, qui offre déjà une belle vue sur un profil intéressant du Mont Aiguille.

S’engager ensuite sur la piste qui part au Nord-Ouest. Au bout de celle-ci on trouve un sentier qui part au Sud-Est pour monter en lacets et débouche sur la crête. On sort de la forêt et il reste quelques centaines de mètres à gravir pour arriver à un cairn qui nous indique que nous sommes arrivés à l’Aubeyron (1553 m).

On continue alors le long de la crête, dont le cheminement offre un superbe panorama sur le Mont Aiguille et le massif alentour, jusqu’au Goutaroux (1543 m).

Photos de la sortie

1 Comment

  1. Denis dit :

    Rando faite le (12/08/2018).
    Dans l’ensemble le topo ci dessus est bon MAIS le départ suppose des précisions.
    -Dans le hameau des granges, le panneau qui indique le Goutarou est dans votre dos. Pas facile à voir en montant (NB: il est après la dernière maison à gauche, récente. Peut être a -t-il été bougé suite à des travaux ?)
    -La bifurcation à gauche est après cette maison en quittant la piste de la carrière à 100 mètres maximum avant celle ci, pas plus (pas 250m). En fait de « trace », actuellement il faut visualiser un passage de véhicule qui monte à travers la prairie. LE point de repère qui nous aurait éviter de chercher trop longtemps: toute la rando est marquée en jaune. Et, justement, dans ce champs il faut juste vous orienter vers un POTEAU d’environ 2 mètres de haut, rond, qui porte un trait jaune de peinture en son sommet.
    -Au col de Papavet, l’orientation vers la Goutarou n’est pas claire: fléchage à gauche où il y a 2 chemins. Le chemin « officiel », décrit ci-dessus, est celui le plus à gauche, assez plat. L’autre, que nous avons pris, est nettement plus raide mais rejoint le vrai chemin à environ la moitié de la montée.

    Rando presque entièrement à l’ombre, très agréable en plein été

    PS: en effet, rien de très technique sur le parcours même s’il faut noter que le passage entre la cabane de chasseurs (elle aussi dans votre dos) et le Col de Papavet est parfois très raide. La traversée de la crête finale est à éviter pour ceux qui sont très sensibles au vertige.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.