Dent du Pra (2623 m) et Pic de la Belle Etoile (2718 m) - Depuis le Rivier d'Allemont, en boucle
Tour des Ecrins – GR54 – Etape 2 – Clavans-le-Bas – La Grave
14 août 2018
Dent du Pra (2623 m) et Pic de la Belle Etoile (2718 m) - Depuis le Rivier d'Allemont, en boucle
Tour des Ecrins – GR54 – Etape 3 – La Grave – Monétiers-les-Bains
22 août 2018

Dent du Pra (2623 m) et Pic de la Belle Etoile (2718 m) – Depuis le Rivier d’Allemont, en boucle

Dent du Pra (2623 m) et Pic de la Belle Etoile (2718 m) - Depuis le Rivier d'Allemont, en boucle
L'ascension de la Dent du Pra et du Pic de la Belle Etoile est sublime mais elle est réservée à des randonneurs aguerris ayant l'habitude du terrain d'aventure. L'ascension est très sauvage, contrairement à la descente par les Sept Laux qui est très empruntée. Plusieurs variantes vous sont proposées dans ce topo : ascension par l'arête Ouest, ou par la crête des Ilettes.

Caractéristiques et informations

Difficulté

R3 - Confirmé

Dénivelé (en mètres)

1837

Durée

8h00

chargement de la carte - veuillez patienter...

km | | +m | télécharger le fichier GPX Dent du Pra (2623 m) et Pic de la Belle Etoile (2718 m) - Depuis le Rivier d'Allemont, en boucle
Dent du Prat (2623 m) et Pic de la Belle Etoile (2718 m) - Depuis le Rivier d\'Allemont, en boucle 45.222677, 6.057587 Dent du Prat (2623 m) et Pic de la Belle Etoile (2718 m) - Depuis le Rivier d\'Allemont, en boucleL\'ascension de la Dent du Prat et du Pic de la Belle Etoile est sublime mais elle est réservée à des randonneurs aguerris ayant l\'habitude du terrain d\'aventure. L\'ascension est très sauvage, contrairement à la descente par les Sept Laux qui est très empruntée.Plusieurs variantes vous sont proposées dans ce topo : ascension par l\'arête Ouest, ou par la crête des Ilettes.Difficulté : Confirmé - R3Dénivelé : 1837 mDurée : 8h00

Version imprimable

Dent du Pra (2623 m) et Pic de la Belle Etoile (2718 m) - Depuis le Rivier d'Allemont, en boucle

Cartes IGN

  • 3335 ET Bourg d'Oisans

Accès

Départ du Rivier d’Allemont, au dessus de Bourg d’Oisans. Se garer sur le petit parking sur le côté de la route dans le village (panneaux indicateurs sur la route qui est juste au dessus).

Difficultés

Variantes n°1 et n°2 : R3 pour la recherche d’itinéraire sur une bonne partie de la randonnée, et pour les montées raides dans les éboulis et couloirs (terrain d’aventure).

Variante n°3 par l’arête ouest mentionnée dans le topo : R4. L’arête ouest est vertigineuse et exposée, avec quelques pas d’escalade faciles, même si le cheminement est évident. A réserver aux habitués de ce genre de terrain.

Emmener son chien

Chiens fortement déconseillés à cause du terrain très difficile.

Itinéraire de la rando

Date de la sortie: 15 août 2018

Rejoindre les panneaux indicateurs et prendre la direction du Pas de la Coche (balisage GR).

En haut du hameau, le GR549 continue par un sentier qui rejoint la forêt et la traverse vers le nord. A la sortie de la forêt, après deux épingles, nous arrivons à La Brèche.

Suivre le sentier qui part à droite indiqué Sous le Pas du Pin / Col de la Vache. Il suit de loin le ruisseau des combes, puis effectue plusieurs lacets et rejoint le sentier qui arrive du Pas de la Coche. Le suivre sur la droite, puis après la traversée d’un ruisseau et un franc replat herbeux, repérer un cairn vers le nord (alors que le sentier continue à l’Est).

A partir d’ici, il n’y a plus de sentier jusqu’au sommet, c’est du terrain d’aventure et de la recherche d’itinéraire. Suivre la direction indiquée par le cairn, on suit d’abord le ruisseau en rive droite, puis on tombe sur un ruisseau qui descends du Grand Clot, à l’Est. C’est un endroit clé d’où partent nos différents itinéraires.

A ce niveau là, trois solutions s’offrent à vous pour le topo :

  • N°1 – Cotation R3 – Ascension du Pic de la Belle Etoile par la crête des Ilettes (le plus facile et le moins long)
  • N°2 – Cotation R3 – Ascension de la Dent du Pra en aller retour à partir de ce point, puis Ascension du Pic de la Belle Etoile par la crête des Ilettes. Même difficulté que la solution précédente mais il faut rajouter 2 bonnes heures.
  • n°3 – Cotation R4 – Ascension de la Dent du Pra, puis ascension du Pic de la Belle Etoile par son arête ouest.

N°1 – Ascension au pic de la Belle Etoile par la crête des Ilette

Grimper dans le raide couloir à l’Est d’où provient le second ruisseau, jusqu’au Grand Clot (itinéraire de ski sur la carte IGN en traits bleus discontinus). Un premier répit nous est offert en arrivant replat avec un petit lac (qui peut être asséché), point 2435 sur la carte IGN.

Continuer toujours dans la même direction en remontant au mieux les blocs d’éboulis et apercevoir une faille tout en haut, à l’Est du couloir. Elle se rejoint presque facilement dans ce terrain d’aventure. Nous prenons pied sur la Crête des Ilettes. Redescendre légèrement sur l’autre versant, pour longer la paroi vers le nord et retrouver le sentier qui monte du Lac de la Belle Etoile. Le suivre sur la gauche pour atteindre le Col des Mottes, puis le Pic de la Belle Etoile (2718 M).

N°2 et N°3 – Ascension du Col du Vouteret

Regardez en face de vous, au Nord : un ressaut rocheux est traversé par 3 couloirs. Utiliser le couloir qui vous semble le plus facile (j’ai pris celui de droite) et qui se remonte aisément. A la sortie, continuer quelques mètres pour atteindre un vrai replat avec une borne de relevé en son centre : c’est le Fond de la Belle Etoile.

Repérez au nord le col facilement reconnaissable. Le remonter au mieux dans les blocs d’éboulis. Nous sommes au Col du Vouteret (2529 M). A gauche : la suite de l’ascension vers la Dent du Pra, à droite : l’arête Ouest du Pic de la Belle Etoile.

N°2 suite – Ascension de la Dent du Pra en Aller-Retour

Sur votre gauche se trouve un ressaut rocheux. Ne pas essayer d’y grimper, mais plutôt le contourner par son versant sud.

Continuer en courbe de niveau vers l’Ouest, jusqu’à apercevoir la Dent tout au fond, surmontée d’un piquet métallique. Sur le tracé GPS, j’ai fais l’erreur de vouloir monter trop tôt sur le ressaut rocheux alors que la l’itinéraire passe en dessous par une traversée facile. Monter à vue jusqu’à la Dent du Pra (2623 M), surmontée d’un pic métallique.

Retourner au col, puis au Fond de la Belle Etoile, puis effectuer à vue une traversée au Sud-Est pour retrouver le couloir du Grand Clot et l’itinéraire n°1.

N°3 suite – Ascension de l’arête Ouest du Pic de la Belle Etoile

Au col du Vouteret, regardez à l’Est : on peut suivre le cheminement de l’arête jusqu’au sommet, au loin, surmonté d’une antenne.

S’engager sur le premier ressaut, et suivre au mieux l’arête, parfois sur le fil, parfois en versant nord. Certains passages sont vertigineux et exposés, il faut être habitué à ce genre de terrain, c’est du R4. Suivre l’arête jusqu’au Pic de la Belle Etoile (2718 M).

Personnellement, j’ai commencé l’ascension mais j’ai rapidement abandonné car c’était trop engagé et exposé pour moi et j’ai rebroussé chemin pour passer par la crête des Ilettes, plus facile. Un topo sur internet parle d’une arête facile, un cheminement évident, sans difficultés. Prenez garde !

Descente du Pic de la Belle Etoile

Descendre versant Est au Col des Mottes. Continuer à suivre le sentier que l’on perd rapidement, remplacé par des cairns. L’itinéraire suit la tracé de ski sur la carte IGN et passe à droite du Lac de la Belle Etoile (ne pas descendre au niveau du lac mais rester sur le promontoire légèrement au dessus.

A partir d’ici, deux options :

  • descendre au plus court comme sur le tracé GPS en virant vers le Sud et viser le bas du Lac du Cos, mais ça ne passe pas partout et la descente est assez pénible
  • ou continuer plein Est pour rejoindre la Pointe Nord du Lac du Cos et le sentier qui le longe.

Dans les deux cas, suivre le GRP vers le sud. On longe plusieurs magnifiques lacs qui appellent au bivouac : Lac Jeplan, Lac de la Corne, Lac de la Sagne, et un petit lac sans nom. Le coin est sublime, l’endroit est parfait pour une pause pique nique ou pour se prélasser dans un décor de rêve.

La suite est moins agréable : la descente est raide et longue. Une multitude de lacets nous permettent finalement d’arriver à la Cascade des sept Laux, puis à la route. Suivre la route sur environ 2km pour retrouver le Rivier d’Allemont et la voiture.

Photos de la sortie

  • 40
    Partages

2 Comments

  1. Vanoni Patrice dit :

    Très beau site. Bravo Alan…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.