Lacs et refuge des Sept Laux - Depuis le Pleynet - 2135 M
Petite Lance de Domène – Montée par la Sitre, descente par le Lac Blanc – 2596 M
7 août 2012
Lacs et refuge des Sept Laux - Depuis le Pleynet - 2135 M
Col et Lacs de Pétarel – Depuis le hameau « Les Andrieux » – 2450 M
19 août 2012

Lacs et refuge des Sept Laux – Depuis le Pleynet – 2135 M

Lacs et refuge des Sept Laux - Depuis le Pleynet - 2135 M
Une petite virée pour découvrir les plus grands lacs de Belledonne, les Lacs des Sept Laux (Lac de la Motte, lac de Cottepens, les 7 Laux).

Caractéristiques et informations

Difficulté

R2 - Moyen

Dénivelé (en mètres)

1100

Durée

6h00

chargement de la carte - veuillez patienter...

km | | +m | télécharger le fichier GPX Lacs et refuge des Sept Laux - Depuis le Pleynet - 2135 M
Lacs et refuge des Sept Laux - Depuis le Pleynet - 2135 M 45.244014, 6.080761 Lacs et refuge des Sept Laux - 2135 MDepuis le PleynetDifficulté : R2 - MoyenDénivelé : 1100 MDurée : 6h00Chiens : Oui

Version imprimable

Lacs et refuge des Sept Laux - Depuis le Pleynet - 2135 M

Cartes IGN

  • 3335 ET Bourg d'Oisans

Accès

Depuis Grenoble ou Chambéry, monter sur Allevard, puis sur la station du Pleynet, après Fond de France. Se garer au fond de la station.

Difficultés

Quelques passages un peu raides avant les lacs, ça reste facile.

Emmener son chien

Pour les chiens entraînés.

Itinéraire de la rando

Date de la sortie: 9 août 2012

Prendre la piste derrière le Chalet des moniteurs qui monte doucement à travers les bois. On la quitte dans une épingle à droite pour prendre un chemin qui part sur la gauche (c’est indiqué).

On rejoint le GR de pays, que l’on ne quittera plus jusqu’au refuge des sept Laux. On passe devant le Chalet du Pra, puis on traverse quelques ruisseaux par des passerelles, dans une longue traversée qui nous mène au Chalet du Gleyzin de la Ferrière (1610m). Malgrès la lonnngue traversée, seulement +160m de denivelé par rapport au Pleynet, mais le denivelé cumulé est plus important en raison de l’alternance des montées et descentes sur ce GR.

On pourra admirer quelques marmottes aux alentours du Chalet avant de reprendre notre périple : les panneaux nous indiquent la direction des lacs, il faut monter sur la droite du vallon, et là ça devient raide, et encore plus sous le Col de la Vieille. 1h de montée environ pour arriver au Lac Noir, qui est très sympa.

On décide de continuer un peu plus loin pour la pause casse croute : il faut passer devant le chalet EDF, puis on arrive devant le Lac Carré que l’on contourne par la gauche, on peut enfin accéder au refuge des sept Laux en prenant une passerelle sur la droite. Il est situé entre le lac Carré et le Lac Cottepens. On poussera la marche un peu plus loin sur la gauche, au dessus du Lac de la Motte. Pause déjeuner méritée !

Pour parler du paysage, ce sont de beaux lacs, mais trop assechés à cette période, il faut venir plus tôt dans la saison. Il y a du monde sur le plateau mais il est immense donc on peut être tranquille. Point négatif : les équipements EDF qui gachent un peu.

Retour par le même itinéraire, ou variante par le chemin des deux ruisseaux, qui passe de l’autre côté du vallon.

Photos de la sortie

1 Comment

  1. cub dit :

    Je trouve le chemin de montée « classique » dont tout le monde parle bien chiant : la montée par le chemin des deux ruisseaux est plus facile, plus fun, mieux entretenue. En effet le chemin classique est franchement pourri : pas entretenu, il est très pierreux, des passages trop près du bord qui s’affaissent, et en ce moment la glace est très dangereuse en descente. Même sans la glace, ça en fait une balade pas franchement familiale, et pourtant souvent traitée comme telle dans les bouquins : elle l’est uniquement via les deux ruisseaux.
    Comme toi, j’ai été déçu de l’omniprésence des installations EDF, heureusement les sommets (actuellement enneigés) de Belledonne aident à les oublier. Je suis parti de Fond de France, et j’ai poussé jusqu’au Col des Sept Laux, j’ai mis 8h tout de même, la glace et la neige ralentissent pas mal en ce moment, compter 30 min de moins en été.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.