Le Tuba (3008 M) en boucle depuis Prapic - Trek de 3 jours en bivouac dans les Ecrins

Superbe boucle de 3 jours dans les Ecrins : Par le Lac des Pisses, le Grand Lac des Estaris, le col de Freissinières, le col du Fond de la Cabane, le Tuba, et le Saut du Laire

Informations sur la randonnée

R3 - Confirmé
Randonnée très sportive dans l'ensemble. Hors sentier qui nécessite de savoir s'orienter et lire une carte à partir de la Cabane de Favarel. Montée dans un pierrer très raide pour accéder au Col du Fond de la Cabane. La redescente dans le vallon Cros qui demande une nouvelle fois de chercher son itinéraire.
2700 M
Dénivelé positif en mètres.
3 jour
Durée de la randonnée aller-retour (à tempérer suivant le niveau du marcheur).
Chiens

Interdits.

Accès

Depuis Grenoble, rejoindre la Mure puis prendre la route de Gap. Peu après La Fare en Champsaur, prendre à gauche en direction d'Orcières. A Orcières, dans la première épingle à gauche, prendre la route à droite qui mène à Prapic. Se garer sur le parking qui se trouve quelques centaines de mètres sur la gauche avant le hameau.

AUtres infos

Temps d'accès depuis Grenoble : 2h15
Lac sur l'itinéraire : 
Oui
Refuge sur l'itinéraire : Non
/!\ Les traces qui datent d'avant 2015 sont des traces réalisées à la main /!\

Carte de la randonnée

3437 ET - Orcieres-Merlette

Itinéraire

Jour 1 : De Prapic au Lac du Lauzeron

Depuis le parking, rejoindre Prapic par la route, puis traverser le hameau pour rejoindre la piste qui part vers le Nord (on trouve des panneaux indicateurs sur un mur du Village, il faut suivre le Lac des Pisses en 3h30). La piste longe le torrent de Blaisil, puis le traverse et se transforme en sentier : la pente devient alors plus raide, et le long sentier en épingles nous emmène jusqu'au Lac des Pisses (2515 m). Nous croisons ici un troupeau de moutons et les patous qui les gardent mais ils ne sont pas du tout agressifs. Nous en profitons pour faire notre pause déjeuner.

Le sentier continue et passe sous Roche Rousse, où il faut prendre garde car le passage est exposé au dessus des falaises. Une traversée à l'Ouest nous amène au lacs Les Jumeaux (2460 m). L'ambiance est différente car nous retrouvons les pistes de de la station de ski. Rejoindre le Grand Lac des Estaris un peu au dessus en 20 minutes. On en profite pour filtrer un peu d'eau pour la suite, mais on ne traine pas, il faut admettre que ce n'est pas le plus bel endroit du trek.

On enchaine avec l'ascension rapide au Nord-Est du Col de Freissinières (2782 m), dans le brouillard. Et c'est parti pour la redescente dans le vallon de Freissinières. Et ici c'est une toute autre ambiance, bien plus sauvage. Qu'est ce que c'est beau ! La descente parmi les nombreux ruisseaux est vraiment splendide. Nous décidons de nous arrêter au bord du Lac du Lauzeron, lieu de bivouac idéal avec le ruisseau qui passe juste en dessous (mais les spots de bivouacs sont nombreux, que ce soit avant ou après le lac). Et nous rencontrons le berger avec ses moutons et ses patous avec qui nous papotons. Nous mangeons rapidement pour nous mettre à l'abri juste avant que la pluie débarque pour la soirée.

Jour 2 : Du Lac du Lauzeron à la Cabane de Vallon Cros

On reprends la route assez tôt, une longue journée nous attends ! Le sentier passe devant la Cabane de Chichin (la cabane du berger rencontré hier), puis rentre dans la forêt. A une intersection sans panneaux, prendre à droite. On arrive sur un grand replat, une grande prairie, un peu au dessus du hameau de Dormillouse, au niveau d'un panneau indicateur. Suivre au sud la direction des Lac Faravel et Palluel. On retrouve ici les randonneurs qui montent depuis ce versant. Le sentier remonte en forêt, puis en ressort un peu avant une intersection : laisser le sentier du lac Palluel à droite et suivre à gauche la direction du Lac Faravel.

A un moment où le sentier oblige complètement vers l'Ouest, le suivre 50 mètres, puis le quitter pour une trace prononcée à gauche (poteau en bois et cairn) qui file en direction du Sud. A partir d'ici, on quitte le sentier classique et on se retrouve de nouveau seuls au monde. Cette trace bien visible est parfois ponctuée par quelques cairns. Elle traverse le plateau, passe le Pont de Fer (au dessus du Torrent du même nom), et oblique au Sud-est pour arriver à la Grande Cabane de Faravel (une autre cabane de berger).

A partir d'ici c'est encore plus sauvage et totalement hors sentier. Repérer un grand cairn sur les hauteurs au Sud, Sud-ouest. Ne pas continuer sur le replat mais rejoindre sur cairn en empruntant la pente à droite. Puis, emprunter la trace, plus ou moins visible, parfois ponctuée de quelques cairns, mais difficile à suivre, il faut parfois sortir la carte. Elle nous amène au Fond de la Cabane. Continuer de remonter dans le vallon à l'Ouest, le terrain devient plus minéral. Un replat nous permet de souffler avant la pente terminale : très raide, et dans un pierrier parfois instable, il faut remonter au mieux sur la crête au niveau du Col du Fond de la Cabane (2928 m). Pas une mince affaire !

Une fois au col, suivre la crête à gauche, qui peut impressionner mais qui reste facile, jusqu'au sommet du Tuba (3008 m). Un petit vent frais nous accompagne mais le panorama est incroyable à 360°, c'est magnifique.

Continuer sur la crête, jamais difficile, jusqu'au col 2915 sur la carte IGN, qui surplombe le Vallon de Cros sur la droite. Vous le reconnaitrez car l'accès au vallon est facile. Descendre dans le vallon au mieux en visant la source d'un ruisseau au niveau d'un replat. A partir d'ici, rester plutôt sur la gauche du vallon en tirant au Sud-Est (essayer de suivre l'itinéraire de ski sur la piste IGN). Attention, rester sur la droite du vallon peut vous amener au dessus de barres rocheuses. Descendre ce magnifique vallon sauvage au mieux en utilisant son sens de l'itinéraire jusqu'à la Cabane de Cros et son grand replat. On décidera de poser les tentes sur le plateau en contrebas, près du ruisseau. On peut pas rêver mieux pour dormir ! (Pour ceux qui aimeraient continuer, le bivouac est compliqué plus bas, il faudra attendre d'arriver au Saut du Laire pour trouver des spots).

Jour 3 : De la Cabane de Vallon Cros à Prapic

On reprends notre chemin en début de matinée, on passe sous les cabanes de la Terce, et on retrouve plus bas un vrai sentier au niveau du Saut du Laire, une jolie petite cascade. Il ne reste plus qu'a se laisser descendre jusqu'à Prapic par le chemin pierré, puis la large piste.

Il est aux environs de midi quand nous arrivons à Prapic, nous nous arrêtons manger à l'auberge de la Jabiore. Quel magnifique façon de terminer ce mini-trek : gérants très sympa, et plats très bons, avec des produits locaux (légumes du jardins et agneaux de la ferme). Merci !

Photos de la sortie

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Isère Rando est un blog personnel créé en 2009. L’idée de base était simplement de partager mes photos lors de mes sorties en montagne.

Depuis, le blog a évolué : à chacune de mes sorties, j’écris un topo pour aider les randonneurs à découvrir nos montagnes. De nombreux articles sont aussi à disposition pour vous conseiller.

Je vous souhaite une bonne visite ! Alan.
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram