Arcalod, Tre le Mollard, Mont de la Coche, Chaurionde, Sambuy - Depuis Seythenex - 2207 M
Tête de l’Arpettaz, Tête Ronde, Tête Noire – Boucle et traversée depuis la Balme de Thuy – 1864 M
9 juin 2015
Arcalod, Tre le Mollard, Mont de la Coche, Chaurionde, Sambuy - Depuis Seythenex - 2207 M
La Tournette – En aller-retour depuis les Prés Ronds, voie normale – 2351 M
27 septembre 2015

Arcalod, Tre le Mollard, Mont de la Coche, Chaurionde, Sambuy – Depuis Seythenex – 2207 M

Arcalod, Tre le Mollard, Mont de la Coche, Chaurionde, Sambuy - Depuis Seythenex - 2207 M
Une magnifique boucle sur 2 jours en bivouac qui permet d'atteindre cinq 2000 dans la partie Est des Bauges : l'Arcalod, Tre le Mollard, le Mont de la Coche, Chaurionde, et la Sambuy.

Caractéristiques et informations

Difficulté

R3 - Confirmé

Dénivelé (en mètres)

2800

Durée

2 jours

chargement de la carte - veuillez patienter...

km | | +m | télécharger le fichier GPX Arcalod, Tre le Mollard, Mont de la Coche, Chaurionde, Sambuy - Depuis Seythenex - 2207 M
Arcalod, Tre le Mollard, Mont de la Coche, Chaurionde, Sambuy - Depuis Seythenex - 2207 M 45.681119, 6.228733 Arcalod, Tre le Mollard, Mont de la Coche, Chaurionde, Sambuy - 2207 MDepuis Seythenex, sur 2 joursDifficulté : R3 - ConfirméDénivelé : 2800 MDurée : 2 joursChiens : Non

Version imprimable

Arcalod, Tre le Mollard, Mont de la Coche, Chaurionde, Sambuy - Depuis Seythenex - 2207 M

Cartes IGN

  • 3432 OT Massif des Bauges

Accès

Depuis Annecy, aller sur Faverges, puis Seythenex, puis prendre la D112 qui monte jusqu’à la Station de Seythenex.

Depuis Albertville ou Fronthenex, monter jusqu’au Col de Tamié. Redescendre sur Seythenex, puis prendre à gauche la D112 qui monte jusqu’à la Station de Seythenex.

Difficultés

Courts passages d’escalade faciles, parfois équipés, lors de l’ascension de la Pointe d’Arcalod et de la Pointe de la Sambuy. L’ensemble est exposé et vertigineux.

Emmener son chien

C’est une randonnée sportive qui n’est pas adaptée pour les chiens.

Itinéraire de la rando

Date de la sortie: 13 juin 2015

Prendre la piste au fond du parking qui monte en direction du Col d’Orgeval. Un peu plus loin on trouve une première intersection, où il faut continuer sur la droite. Après un lacet, le terrain se découvre et la forêt laisse place à l’alpage, puis la piste monte sur une colline où se trouve perché le Chalet de l’Aup de Seythenex (1719 m). Il y a une source derrière le chalet. N’hésitez pas à échanger quelques mots avec le berger qui est très sympa (Infos sur le chalet) !

Continuer sur le sentier qui effectue une traversée horizontale sous la Chaurionde, et qui remonte jusqu’à l’intersection Sous Chaurionde (1850 m). De là, redescendre le sentier en lacets jusqu’au Col d’Orgeval (1732 m). Un patou garde le troupeau de chèvres dans le coin, et qui, sans être très agressif, nous a obligé à faire un bon détour !

Le sentier continue à l’Ouest, puis bifurque au Sud Ouest et monte jusqu’à un petit col sous l’Arcalod vers 1830 m. Monter tout droit pour s’approcher au pied des falaises. On peut laisser les bâtons (voir le gros sac) au niveau des premiers ressauts rocheux, on en aura plus beaucoup besoin à partir d’ici ! Il faut suivre le balisage composé de points jaunes et parfois d’anciennes traces rouges, le tout est ponctué de cairns. Il faut mettre les mains dans certains passages d’escalade parfois exposés et vertigineux, mais l’ascension est sublime. Arrivés à la Pointe de l’Arcalod (2207 m), magnifique vue à 360° avec l’arête Nord et le Lac d’Annecy derrière, le Trélod à l’Ouest, le vallon et les Chalets d’Orgeval à l’Est.

Redescendre la face avec précaution, surtout dans les quelques passages de désescalade jusqu’au petit col cité précédemment. Prendre le sentier qui descend au Sud en direction du vallon qui se trouve en face, mais qui le contourne par la gauche jusqu’à un cairn. Laisser le sentier de gauche qui descend aux Chalets d’Orgeval et continuer à droite. En arrivant sous le Banc Ferrand, rester sur la trace qui monte raide et qui passe près du pied des falaises et ne pas se diriger vers le centre du vallon. La trace monte jusqu’à un col.

Le sentier contourne le prochain vallon par la droite, en passant dans des pierriers sous les falaises des Farnets jusqu’à un nouveau col qui sépare nos deux prochains objectifs. Faire l’aller retour au Mont de la Coche (2070 m) en montant à gauche, puis redescendre au col pour monter en face à Tré le Mollard (2035 m).

Redescendre tout le chemin parcouru pour se retrouver au dessus des Chalets d’Orgeval (1603 m). Une trace nous aide à y descendre rapidement. On posera la tente près de l’abri d’hiver. La bergère est très accueillante, elle nous propose de nous mettre dans l’abri en cas d’orage (abri très sommaire), nous invite à utiliser les WC du refuge et nous conseille sur l’itinéraire du lendemain. Merci pour tout ! (Infos sur les Chalets).

En effet, les orages éclateront le soir même, et il pleuvra toute la nuit, mais nous passons quand même une bonne nuit sous la tente.

Le lendemain, nous remontons au Col d’Orgeval, puis Sous Chaurionde. Prendre la direction de Chaurionde, le sentier arrive rapidement sur la crête et la remonte, puis au niveau des premiers lacets repérer un cairn sur la gauche qui nous invite à prendre pied sur une autre trace, parallèle à la première mais quelques mètres plus haute. En restant sur celle du dessous on risque de partir en traversée au Sud sur de mauvaises traces. La pointe de Chaurionde (2173 m) est plongée dans le brouillard et nous ne verrons pas grand chose.

Descendre la crête au Sud, et un peu plus bas un panneau nous indique la direction du Drizon sur la gauche. Le sentier suit la crête jusqu’au Col du Drizon. Plonger à gauche jusqu’aux Chalets du Drizon (Infos sur les Chalets). Deux patous gardent les troupeaux mais sont peu agressifs.

Suivre la direction de la Bouchasse. Le sentier, très agréable, traverse des petites combes et contourne la Sambuy jusqu’aux Chalets de la Bouchasse (1705 m). Monter au dessus du chalet au niveau de la source, et prendre le sentier indiqué La Sambuy. Il arrive au dessus du Téléphérique de la Sambuy. Un panneau nous indique la direction du sommet. Il se faufile à travers les lapiaz, puis arrive sur un petit plateau sous le sommet. Un dernier panneau nous met en garde contre les dangers de l’ascension par mauvais temps. Suivre le balisage bleu pour finir la belle ascension qui comporte quelques passages vertigineux et exposés, en particulier un passage composé de barreaux de fer qui fait penser aux via ferrata et qui nous plonge dans une ambiance très aérienne. Nous voilà à la Pointe de la Sambuy (2198 m).

On finira la randonnée en descendant la piste sous le télésiège jusqu’à la station.

Photos de la sortie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.