Tour des lacs des Grandes Rousses - Plateau inférieur et supérieur - Trek de 2 jours

Cet itinéraire du tour des lacs des Grandes Rousses, à faire en deux ou trois jours, comprends une partie facile qui suit le GR de pays, mais aussi une partie plus sauvage et engagée sur le plateau supérieur. Une boucle variée et magnifique qui comporte pas moins de 10 lacs !

Informations sur la randonnée

R3 - Confirmé
Le premier jour emprunte le GRP donc ne pose pas de gros problème. Quelques cables facilitent l'ascension au Col de Couard, mais sont présents plus pour le confort qu'autre chose. Le deuxième jour, très long, emprunte une boucle sauvage et hors sentier sur le plateau supérieur, qui nécessite de savoir s'orienter. Descente raide pour revenir sur le plateau inférieur.
2157 M
Dénivelé positif en mètres.
2 jours
Durée de la randonnée aller-retour (à tempérer suivant le niveau du marcheur).
Chiens

Chiens autorisés, mais balade comportant beaucoup de pierriers, donc bien connaître les capacités de votre chien

Accès

Depuis Bourg d'Oisans, prendre la direction d'Allemont, puis Vaujany. Traverser Vaujany pour monter au hameau de la Villette. Continuer sur la route du Col du Sabot, et un peu après, au lieu dit Le Collet, repérer le skatepark et les terrains de tennis sur la droite. Se garer sur le parking légèrement au dessus.

AUtres infos

Temps d'accès depuis Grenoble : 1h10
Lac sur l'itinéraire : 
Oui
Refuge sur l'itinéraire : Non
/!\ Les traces qui datent d'avant 2015 sont des traces réalisées à la main /!\

Carte de la randonnée

3335 ET Bourg d'Oisans

Itinéraire

Cet itinéraire, légèrement différent du vrai GRP Tour des lacs des Grandes Rousses, permet de découvrir les plus beaux lacs du massif en boucle et en évitant au maximum les infrastructures de ski. En contrepartie, il est réservé à un public confirmé car la deuxième partie de l'itinéraire est sauvage et se déroule dans un terrain technique.

Premier jour

Du parking, suivre la piste qui longe le skateparc et qui descend derrière jusqu'à La Besse (1358 m). Suivre à gauche la direction du Col du Couard (2h40) balisé en jaune et rouge (GRP). La piste remonte, puis dans une épingle à droite, aux Sagnes (1486 m), la quitter pour prendre la sentier qui monte à gauche.

On remonte le vallon, avec bientôt en face de nous la vue sur le col, et sur la gauche les Aiguillettes de Vaujany. La montée se déroule sans encombres jusqu'au pied de la Draye du Couard. Le sentier file alors plus raide à droite, et par un cheminement astucieux de vires et le franchissement de failles, avec l'aide des cables, remonter jusqu'au Col du Couard (2234 m).

On bifurque alors complètement au Sud en direction du Lac de la Fare. Nous commençons le début du plateau inférieur des lacs. Le cheminement sur le plateau est aisé, même si parfois il est possible de perdre un peu les marques de balisage, on les retrouve vite. La montée est douce, avec en contrebas le ruisseau de la Cochette. D'ailleurs, je pense que c'est un endroit idéal pour le bivouac.

Le premier lac rencontré est le Lac de la Jasse (2468 m). Il y a déjà 3 randonneurs qui ont planté leur tente. Le sentier contourne le lac, et continue derrière en suivant le ruisseau du Plan des Cavalles jusqu'au Lac de Balme Rousse (2605 m). Je pensais que trouver un emplacement de bivouac sur le plateau allait être facile mais ce n'est finalement pas si évident que ça (on peut d'ailleurs voir sur la trace GPS que je cherche un peu partout autour du lac) et il est déjà tard. Finalement, il suffit de passer de l'autre côté du lac (passage facile en plein milieu au niveau d'un barrage) pour trouver un espace plat et même aménagé avec quelques pierres. Parfait ! La soirée est courte, il fait froid et l'appel du sac de couchage se fait sentir....

Deuxième jour

Réveil tard, les randonneurs qui ont bivouaqué au premier lac hier passent déjà à mon niveau alors que je sort à peine de la tente. Sur le moment je me dis que de toute façon la journée ne devrait pas être trop longue mais j'avais mal anticipé la progression dans le terrain qui suivra.

Il fait particulièrement beau aujourd'hui. On rejoint l'Abri Rajon assez rapidement, au bord du Lac de la Fare (2648 m). On trouve encore ici des emplacements de bivouacs au nord du lac et à l'ouest (un peu aménagé celui-ci). On continue cet enchainement de lacs avec le Lac du Milieu. On arrive finalement au Col du Lac Blanc (2715 m).

C'est ici que ça se complique ! Si vous n'êtes pas à l'aise avec la randonnée hors sentier, il est possible de faire le retour par le même itinéraire. Sinon :

Du Col, repérer en direction du plateau supérieur, à l'Est, une rampe pierreuse moins raide à gravir, et qui semble partir en diagonale dans la direction Nord-Est. La rejoindre à vue, puis la gravir. Elle est parfois ponctuée de cairns, voir d'une légère trace, et permet de franchir une faille qui nous emmène sur le plateau supérieur jusqu'à un tout petit lac glaciaire.

Le but du jeu est maintenant de partir au Nord sur le plateau supérieur et de se faire son propre chemin. C'est absolument sublime, magnifique, et la vue sur les sommets ou le plateau inférieur est incroyable. L'ambiance sauvage sur ce plateau supérieur se fait sentir, et la progression est bien plus lente à présent.

La décision est prise de progresser en plein milieu du plateau, un peu à l'aveugle au milieu des éboulis mais il est peut être préférable de rester sur la crête à gauche. On arrive au pied du Glacier des Rousses. On peut longer le bord du glacier sans risque avec le Lac de Roche Rousse en ligne de mire. Au lac, c'est la pause déjeuner dans ce décors très minéral.

Il est obligatoire de monter sur la crête pour contourner le lac. On retrouve à ce niveau plus de cairns pour aider à la progression. Après le lac, on retourne au milieu de gros blocs, pour amorcer la descente. On voit au loin le dernier lac du plateau supérieur, le lac de la Barbarate. Il ne faut pas aller jusqu'au lac, mais descendre le très raide pierrier à gauche dans un terrain assez instable. Faut voir les genoux solides ! On reprend alors pied sur le plateau inférieur.

Rejoindre le GRP à votre guise, sois tout droit, soit comme sur la trace IGN en obliquant au nord, jusqu'au Col du Couard, où on était la veille. Redescendre par l'itinéraire de montée, ou alors si vous avez encore du temps :

Prendre le Sentier de la Cochette au nord jusqu'à une intersection. La suite du sentier est interdite suite à un éboulement (Septembre 2022). Un autre itinéraire à été crée : suivre à gauche la raide montée qui mène aux Aiguillettes de Vaujany (2547 m). On peut les voir ces particularités géologiques en contrebas de la falaise. Le sentier descend jusqu'au Col du Sabot (2100 m).

Suivre la route quelques dizaines de mètres, puis quitter la route pour prendre le sentier à droite qui coupe la route plusieurs fois et redescend jusqu'au Collet.

 

Photos de la sortie

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Isère Rando est un blog personnel créé en 2009. L’idée de base était simplement de partager mes photos lors de mes sorties en montagne.

Depuis, le blog a évolué : à chacune de mes sorties, j’écris un topo pour aider les randonneurs à découvrir nos montagnes. De nombreux articles sont aussi à disposition pour vous conseiller.

Je vous souhaite une bonne visite ! Alan.
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram