GTA Etape 3 - Lelenvray - Samoens
Grande Traversée des Alpes – Etape 3 – Lenlevay – Samöens
11 avril 2018
GTA - Etape 5 - Lac d'Anterne - Les Houches
Grande Traversée des Alpes – Etape 5 – Lac d’Anterne – Les Houches
12 avril 2018

Grande Traversée des Alpes – Etape 4 – Samöens – Lac d’Anterne

GTA - Etape 4 - Samoens - Lac d'Anterne
L'étape débute en traversant les Gorges de Tines, puis nous montons le long du Giffre et des nombreuses cascades pour déboucher sur le magnifique Plateau d'Anterne, un des plus beaux lieux de la Traversée des Alpes. Nous posons le bivouac au Lac d'Anterne, au pied de la chaîne des Fiz.

Caractéristiques et informations

Difficulté

R2 - Moyen

Dénivelé (en mètres)

1775

Durée

7h15

chargement de la carte - veuillez patienter...

km | | +m | télécharger le fichier GPX Grande Traversée des Alpes - Etape 4 - Samöens - Lac d'Anterne
Grande Traversée des Alpes - Etape 4 - Samöens - Lac d\'Anterne 46.036301, 6.767235 Grande Traversée des Alpes - Etape 4 - Samöens - Lac d\'AnterneDifficulté : R2 - MoyenDénivelé : 1775 MDurée : 7h15

Version imprimable

Grande Traversée des Alpes - Etape 4 - Samöens - Lac d'Anterne

Cartes IGN

Topoguide GR : Du Léman à la Vanoise

Départ

Samöens

Arrivée

Lac d'Anterne

Difficultés

La longueur et le dénivelé.

Emmener votre chien

Chiens autorisés.

Itinéraire de l'étape

Date de l'étape: 18 juillet 2016

Le réveil est tardif et difficile, des voitures ont tourné dans le coin cette nuit et ont un peu perturbé notre sommeil.

Une fois le petit-déjeuner terminé, nous partons traverser la vaste plaine de Samöens en longeant le Giffre. J’ai un peu froid car mon tee shirt n’a pas séché de la veille et nous restons à l’ombre. Pour ceux qui cherchent des beaux coins pour le bivouac, il y a des emplacements plats bien sympa avec le torrent à côté, juste avant d’arriver dans les Gorges de Tines. Nous montons dans ce lieu surprenant,c’est magnifique, le passage est ludique, on doit monter des escaliers et escalader des échelles pour progresser dans les gorges. On a adoré, c’est vraiment un beau coin.

Après les Gorges, on perd de l’altitude et on descend sur le Pont des Nants. Ensuite, il faut plus ou moins suivre la route pour monter dans le vallon et atteindre la Cascade du Rouget. On s’aventure au pied de la cascade, c’est très beau, mais très froid, et c’est difficile de faire des photos sans mouiller l’objectif !

Un peu plus haut, on trouve une fontaine et on en profite pour refaire le plein d’eau, au hameau des Fardelay. On traverse encore plusieurs fois la route pour arriver au dernier parking accessible en voiture. On a fait environ 400 mètres de dénivelé depuis la plaine, il en reste encore 900 !

La longue montée en forêt, au frais, jusqu’à la cascade de la Sauffaz est très agréable car il fait très chaud en plein soleil. Mais, au fur et a mesure de la montée, il y a de moins en moins d’arbres, jusqu’au Collet d’Anterne où il n’y en a plus un seul. Nous redescendons quelques mètres pour atteindre le plateau d’Anterne.

C’est MAGNIFIQUE. C’est verdoyant, il y a des ruisseaux partout, et la chaîne des Fiz qui surplombe le plateau est impressionnante. On aurait envie d’y rester des heures. D’ailleurs on hésite à poser le bivouac ici mais en continuant un peu on peut atteindre le Lac d’Anterne qui est tout aussi beau, j’ai eu l’occasion de camper là haut l’année dernière. On décide de continuer. Un peu plus loin, au refuge Alfred Wills, on rencontre un couple qui a justement fait le Tour des Fiz en 3 jours. Ils sont très contents de leur balade, alors on note cette idée de rando dans un coin de nos têtes pour plus tard.

A la fin de la dernière montée pour arriver au lac, on croise un groupe de randonneurs très sympa, ils prennent une photo de nous, on prend une photo d’eux avec le lac en arrière plan, et on file installer la tente au bord de l’eau.

Le cadre est juste magnifique, on en a plein les yeux. On commence à déplier la tente mais quelques nuages traînent au dessus de nous et nous sommes au beau milieu d’un vaste endroit plat, pas terrible en cas d’orage. Pour l’instant, nous laissons la toile sécher, nous installons l’étendage à linge grâce à deux bâtons de marche, puis comme d’habitude nous allons nous laver dans une eau très froide. Je fais ensuite un tour des environs, je grimpe sur une colline aux alentours pour capter un peu de réseau. A mon retour, nous décidons de transférer tout le campement au nord du Lac, en contrebas d’une colline. On sera plus tranquille comme ça si le temps se dégrade.

Vers 19h00, le dîner est prêt. On mange tranquillement nos lyophilisés tandis que certains marchent encore et semblent se diriger vers le col d’Anterne (et donc à priori redescendent sur le refuge de Moëde). C’est un peu tard mais pourquoi pas, il n’y a plus un seul nuage dans le ciel !

20h00, c’est l’heure d’aller se coucher. C’est désert autour du lac, à l’exception d’une autre tente qui est arrivée assez tard. Je trouve ça assez étonnant en plein période estivale et avec la beauté des lieux, mais tant mieux, l’endroit est plus tranquille…

Photos de l'étape

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.