Le guide pour préparer son trek

Grace à notre expérience sur le GR20, le GR5, et bien d'autres, nous avons pu accumulés de nombreuses astuces pour planifier le plus efficacement possible nos randonnées itinérantes.

Toutes ces astuces sont réunies dans ce guide qui vous expliquera pas à pas comment préparer son trek et ne rien oublier.

1. Préparer son trek - Le choix

C'est l'étape indispensable pour passer à la préparation en elle-même. Voici les questions que vous devez vous poser pour choisir votre trek correctement.

Il est évident que vous n'aborderez pas le choix de votre trek de la même manière si vous êtes débutants ou si vous avez de l'expérience.

Quelle durée ?

Il faut dans un premier temps choisir la durée du trek, qui sera déterminé en fonction de votre temps disponible. Le choix de la randonnée sera en fonction du temps que vous avez. Un conseil : prévoyez large pour ne pas avoir à vous presser lors de votre marche. N'oubliez pas les temps éventuels de transports vers les lieux du trek. Plus le trek sera long, plus la logistique sera importante.

Si c'est votre premier trek, nous vous conseillons une durée entre 4 et 7 jours. Vous aurez le temps de vous immerger dans votre randonnée, la logistique sera assez simple, et cette durée reste courte pour que vous puissiez finir si vous accumulez plus de fatigue que prévu ou que vous ne soyez pas "dégoûté" si vous en avez un peu marre sur la fin.

Quelle difficulté ?

La difficulté dépend de la durée et de la longueur (voir ci-dessus) mais aussi et surtout du dénivelé et du terrain. Pour la comparaison, le GR30 "Le tour des Lacs d'Auvergne" qui comporte des étapes entre 500 et 800 mètres de dénivelé n'est pas aussi difficile que le GR20 qui comporte des étapes avec plus de 1000 mètres dans une journée sur des terrains difficiles, malgré le fait qu'ils fassent la même longueur : environ 200 km.

Si c'est votre premier trek, nous vous conseillons de choisir un trek avec moins de 800 mètres de dénivelé par jour avec des étapes qui durent moins de 5 heures. Les plus aguerris pourront enchaîner les étapes de plus de 1000 mètres avec des marches qui peuvent durer jusqu'à 8 heures.

Où partir ? Plat ou montagneux ?

En fonction de vos préférences ! Certains sentiers de Grande Randonnée se déroulent sur du plat. Sur Isère Rando, nous aimons la montagne et nous vous conseillons le massif des Alpes. C'est un terrain de jeu sans limites, avec des treks de toutes difficultés.

Si vous êtes débutants en trekking, nous vous conseillons dans un premier temps de rester en terrain connu, où vous avez l'habitude de randonner.

Seul ou à plusieurs ? En refuge ou en autonomie ?

Encore une fois c'est en fonction de vos préférences. En effet, certains préfèrent voyager seuls pour profiter pleinement de leur aventure, d'autres préfèrent la partager avec quelqu'un. Il n'y a pas qu'une seule façon de faire et c'est votre libre choix. Toutefois, si c'est votre premier trek, nous vous déconseillons de partir seul pour des questions de sécurité et pour alléger votre sac.

Si vous choisissez de dormir en refuge, votre sac sera plus léger mais vous serez moins libres. Personnellement, nous préférons l'autonomie et nous dormons généralement en tente mais les soirées en refuge sont toujours de bons souvenir ! Dans tous les cas, votre choix modifiera la logistique de votre trek.

2. Préparer son trek - L'itinéraire

Meilleure la préparation de votre itinéraire sera, plus vous serez tranquilles et vous n'aurez pas de surprise pendant votre randonnée. Voyons tous les points à voir, nous prendrons pour exemple notre GR54 pour imager une préparation.

Récupérer la trace de l'itinéraire

Sans surprise, il faudra d'abord récupérer l'itinéraire en lui même. Deux choix valables s'offrent à vous : les traces GPS sur internet ou un topo guide avec les cartes. L'avantage des traces GPS est que certains logiciels sont très pratiques pour calculer les dénivelés, pentes, etc. De plus, vous pourrez imprimer vos cartes facilement (voir plus loin). Les traces sont généralement trouvables en cherchant sur le net (certaines sont disponibles sur Isère Rando).

Récupérer des informations sur le trek

Il faut ensuite récupérer le maximum d'informations sur le trek : topo, itinéraire, points clés, points d'eau, ravitaillements, lieux de bivouacs possibles, liste des refuges, etc.

Vous trouverez ces informations sur un topoguide de la FFR ou en fouillant sur internet : Visorando, Altituderando, Randonner-léger, forums...

La réglementation

Avant d'aller plus loin dans votre préparation, renseignez vous sur la réglementation applicable. Est-ce que vous traverserez des sites protégés ? Est-ce que les chiens sont les bienvenus ? Le bivouac est-il autorisé ? Faire du feu est-il autorisé (même si nous le déconseillons dans tous les cas) ? Vous trouverez ces informations sur les sites officiels des massifs que vous traverserez ou sur les sites des parcs régionaux/nationaux.

Résumer ces informations dans un tableau récapitulatif

Ordonnez tous les éléments recueillis dans un tableau. Ce tableau récapitulatif sera le topo résumé de votre randonnée et sera très important pour préparer votre trek.

Le guide pour préparer son trek
Extrait du tableau récapitulatif de notre GR54

Listez les différents points remarquables de votre itinéraires (cols, sommets, villages). Puis, notez le dénivelé, la durée, la distance entre chaque points successifs. Enfin, ajoutez les bivouacs possibles, les points de ravitaillements, les refuges, les variantes possibles, et toutes autres infos qui vous semblent intéressantes.

Résumer ces informations sur une carte

Vous avez le choix :

  • acheter le topo-guide qui correspond à votre randonnée et qui contient toutes les cartes correspondantes ou
  • créer et imprimer vous-même vos cartes.

Nous préférons cette dernière solution car elle est moins chère, permet de s'imprégner des cartes, les cartes sont personnalisables, et surtout elles pèsent beaucoup moins lourd dans le sac qu'un topo guide. Vous pouvez imprimer vos cartes avec un outil tel que JGN.

Sur ces cartes, surlignez l'itinéraire, rajoutez le dénivelé entre les différents points, entourez les points d'eau possible, marquez les points de bivouac possibles...reportez toutes les données de votre tableau sur vos cartes.

Le guide pour préparer son trek
Exemple d'une carte annotée

De cette manière, en regardant votre carte lors de votre randonnée, vous aurez accès rapidement et efficacement à toutes les informations dont vous avez besoin.

Deux autres tableaux utiles

D'abord, créez un premier tableau avec tous les hébergements disponibles le long de votre périple : campings, refuges, hôtels, avec les adresses respectives de chaque établissement. Il pourra être très utile au cas ou vous cherchez un endroit pour dormir !

Le guide pour préparer son trek
Extrait de la liste des campings sur le GR54

Pour préparer un trek, nous utilisons un autre tableau qui répertorie les points de ravitaillements possibles : épiceries, magasins, refuges qui vendent des denrées, postes. Très utile pour gérer votre nourriture.

Le guide pour préparer son trek
Extrait de la liste des ravitaillements sur le GR54

3. Préparer son trek - Le matériel

Il est temps de lister tout le matériel dont vous avez besoin. Vous pouvez vous aider pour cela de mon article Check-list : avez vous pensé à prendre tous votre matériel ?

Prenez en compte les conditions que vous allez rencontrer pendant votre trek pour établir votre liste dans un tableau. Garder cette trace sera intéressante lors du débriefing à votre retour pour optimiser votre matériel pour la prochaine fois.

N'oubliez pas de choisir le matériel nécessaire et d'éviter le superflu. Le poids de votre sac peut être déterminant dans la réussite d'une randonnée. Voyez comment vous pouvez alléger votre sac à dos de randonnée.

Enfin, apprenez à charger votre sac correctement pour être efficace lors des arrêts ou lors d'une urgence, et rangez votre sac toujours de la même manière. Nous vous donnons des conseils ici sur comment ranger son sac à dos de randonnée.

Revue du matériel important

  • Tente : Votre tente doit être confortable, solide, et choisie suivant le nombre de randonneurs. Voyez ici en détails comment choisir votre tente de randonnée.
  • Sac à dos : choisissez le volume en fonction de votre expérience, de si vous souhaitez partir en autonomie ou non, et en fonction de votre matériel. Voir à ce sujet mon article Quel volume choisir pour votre sac à dos de randonnée.
  • Sac de couchage : veillez à prendre votre sac de couchage en fonction de la température et des conditions climatiques que vous allez rencontrer.
  • Matelas : il doit être avant tout solide, léger et confortable.
  • Chaussures : si vous avez l'habitude des chaussures basses et que vous voyagez léger, vous pouvez continuer d'opter pour cette solution. Dans le cas contraire, si vous n'avez jamais utilisé de type de chaussures et/ou que vous voyagez lourd, préférez des tiges hautes. Plus d'infos sur mon article quel type de chaussure utiliser en randonnée.
  • Vêtements : nous prenons personnellement 3 paires de chaussettes : 1 pour le bivouac et 2 pour marcher (une qui sèche pendant que l'autre est aux pieds). Nous utilisons le système des 3 couches pour être au chaud et au sec. Nous utilisons un tee shirt technique en laine merino, une doudoune pour la deuxième couche, et une veste de pluie respirante pour la troisième couche. N'oubliez pas le tour de cou, hyper pratique pour se protéger du soleil la journée, et du froid la nuit.
  • Vêtements de bivouac : pensez à prendre des affaires chaudes et que vous garderez seulement pour le bivouac pour ne pas les salir. Comme ça, vous êtes surs de bien dormir !
  • Hygiène : savon, serviette, brosse à dents, PQ, sacs plastiques, retrouvez toutes les astuces sur l'hygiène corporelle en randonnée.
  • Cuisine : sachez quel réchaud choisir pour la randonnée. Pensez au combustible, à un ou deux briquets, la popote, les couverts, votre système de purificateur d'eau.

4. Préparer son trek - Nourriture et eau

Une bonne gestion de la nourriture et de l'eau est nécessaire pour manger et boire à votre faim sans alourdir inutilement votre sac.

Nourriture

La quantité de nourriture dépend des besoins caloriques de chacun. Il faut compter entre 500 gr de nourriture et 1 kg par jour et par personne.

Lors de vos choix de repas, préférez les aliments à forte densité calorique (ceux où il y a beaucoup de lipides) et faciles à chauffer (pour éviter l'utilisation trop importante de combustible).

Nous préparons nos rations journalières dans des sachets plastiques individuels pour être mieux organisés et pour s'assurer de manger assez chaque jour.

Pour se nourrir au long de la journée, il y a deux "écoles" : soit vous préférez faire des vrais repas, et il faudra alors faire des grandes pauses pour sortir le réchaud et cuisiner, soit vous choisissez de manger régulièrement des snacks lors de la marche et vous n'aurez pas de pause à faire.

Voici une journée type sur la nourriture que nous utilisons lors de nos treks :

  • Petit-déjeuner : Muesli composé de flocons d'avoine, de fruits secs, de noix, et parfois de whey protéine. Nous mélangeons ce muesli dans un thé chaud.
  • Midi : Repas rapide qui ne nécessite pas de cuisson et qui est facile à acheter : pain/fromage/saucisson
  • Toute la journée : rations importantes de barres chocolatées caloriques : plusieurs snicker/balisto/lion et un sachet d'oléagineux
  • Soir : Lyophilisé XL quand c'est possible et sur les longues distances, sinon semoule (qui cuit très vite) avec du concentré de tomate et une source de protéines (boite de conserve de poisson, saucisson...)

Gestion de l'eau

Quelques petites choses concernant la gestion de l'eau :

  • N'en portez pas plus qu'il n'en faut. Si vous êtes dans un endroit avec peu d'eau, alors il est préférable d'en avoir un peu d'avance pour ne pas vous retrouver à sec. Si vous êtes dans un massif avec de l'eau en abondance, évitez d'en porter 3 litres sur vous à chaque fois pour alléger votre sac à dos. 1 litre à 1 litre et demi suffit largement en général. A vous d'analyser la carte et le terrain et de faire vos choix en conséquence.
  • Vous allez avoir besoin de purifier l'eau que vous puisez dans les rivières, fontaines, et autres. Je vous renvoie à notre guide pour comprendre comment purifier son eau en randonnée.
  • Essayez de poser votre bivouac sur un lieu relativement proche d'une source d'eau pour en avoir de façon illimité et pouvoir vous laver, faire votre popote, et remplir les réserves sans vous prendre la tête.

5. Préparer son trek - Etre prêt physiquement

Il ne reste plus qu'à être prêt physiquement pour ne pas subir votre sac, les pentes raides, pour éviter les bobos, pour bien récupérer. Il est préférable de s'y prendre un ou deux mois à l'avance et de combiner exercices de musculation, cardio-training, et randonnées avec et sans sac.

Vous pouvez retrouver notre article très complet avec des exemples d'exercices sur l'entrainement pour la randonnée et le trek.

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
Isère Rando est un blog personnel créé en 2009. L’idée de base était simplement de partager mes photos lors de mes sorties en montagne.

Depuis, le blog a évolué : à chacune de mes sorties, j’écris un topo pour aider les randonneurs à découvrir nos montagnes. De nombreux articles sont aussi à disposition pour vous conseiller.

Je vous souhaite une bonne visite ! Alan.
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram